Le coronavirus est un sujet à la mode pour les crypto-escrocs

Il y a eu une augmentation record des arnaques qui utilisent la pandémie pour tromper des internautes sans méfiance 

Un virus sur un Bitcoin
Les arnaques autour des crypto-monnaies ont utilisé le coronavirus comme une opportunité

Le FBI a précédemment lancé un avertissement à tous les internautes concernant une augmentation attendue du nombre d’arnaques par phishing et via de faux sites en raison de l’épidémie de coronavirus.

Un récit récurrent dans ces nouvelles arnaques concerne le COVID-19, car les arnaqueurs ont saisi le sujet de la pandémie pour en tirer profit. Les nouveaux sites qui ont vu le jour font la publicité de fausses crypto-monnaies COVID-19 et de portefeuilles cryptés configurés pour siphonner des données à des fins de phishing. Une autre arnaque va même jusqu’à affirmer que la valeur de sa crypto-monnaie augmente à chaque décès dû au virus.

Bolster, une société de prévention de la fraude, a révélé dans son rapport trimestriel, 2020 State Of Phishing And Online Fraud Report, que près d’un tiers de toutes les pages de phishing et de contrefaçon confirmées mentionnent le coronavirus.

En mars dernier, les chercheurs ont découvert qu’il y avait 102 676 sites internet qui utilisaient des arnaques médicales. Parmi ces sites, 1 092 proposaient de l’hydroxychloroquine ou propageaient de fausses nouvelles sur le traitement du COVID-19.

Les arnaques autour du COVID-19 vont au-delà de la simple offre d’un remède ou d’un vaccin. Certaines arnaques vont jusqu’à proposer des chèques de relance et des prêts qui ciblent fortement les travailleurs à distance qui sont mis en quarantaine. Comme les travailleurs à distance utilisent plus que jamais les plateformes de communication et de collaboration, le nombre de sites de phishing qui les exploitent a augmenté de 50 %. Le nombre de sites de phishing en continu a également augmenté de 85 %.

Le rapport a également constaté que les secteurs du SaaS et des télécommunications sont ceux qui ont le plus souffert de cette augmentation des arnaques de phishing, suivis par les secteurs de la finance, du commerce de détail et du streaming.

Le coronavirus va même jusqu’à obtenir sa propre crypto-monnaie ! On prétend qu’il s’agit de la « crypto-monnaie qui se répand le plus rapidement au monde ». Ce site essaie de tromper les visiteurs du site pour qu’ils téléchargent des fichiers suspects sur GitHub.

Un autre site encourage les visiteurs à s’inscrire et à fournir des informations personnelles pour en savoir plus sur le coronavirus coin qui « prend de la valeur à mesure que de plus en plus de personnes meurent et sont infectées ».

Abhishek Dubey, le co-fondateur et PDG de Bolster, souligne l’urgence pour les entreprises de se défendre contre ces attaques de sécurité.

« Les organisations conscientes de l’importance de la cybersécurité devront travailler ensemble et tirer parti de l’intelligence artificielle, de l’automatisation et de la formation en matière de sécurité pour lutter efficacement contre le phishing et la fraude en ligne face à cette vague (mais aussi après) » déclare-t-il.

 

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader