Le Kazakhstan veut investir plus de 700 M$ dans le minage de crypto-monnaies

Ce pays d’Asie centrale s’efforce de développer son industrie de minage de crypto-monnaies en faisant pression pour obtenir un afflux d’investissements

Image d'une vue panoramique d’Almaty au Kazakhstan
Le Kazakhstan est une destination de choix pour les mineurs de crypto-monnaies grâce à ses tarifs d’électricité bon marché

Le Kazakhstan se réjouit d’attirer 300 milliards de tenges (environ 715 millions de dollars) d’investissements pour son industrie émergente de minage de crypto-monnaies comme l’a révélé l’ancien ministre du développement numérique, de l’innovation et de l’industrie aérospatiale, Askar Zhumagaliyev, lors d’une audition au Sénat en juin dernier.

Zhumagaliyev a expliqué que le minage de crypto-monnaies était déjà devenu une pratique courante et « une partie de notre vie quotidienne » après avoir mené une étude sur d’autres nations telles que les États-Unis et la Corée du Sud.

Bagdat Mussin, le dernier ministre du développement numérique du Kazakhstan, a révélé que le pays est actuellement en pourparlers pour recevoir cet investissement afin qu’ils puissent travailler à l’expansion du secteur du minage de crypto-monnaies.

Mussin a déclaré que « nous avons aujourd’hui des accords préliminaires pour attirer des investissements d’une valeur de 300 milliards de tenges » et que le pays est en train de construire 4 autres fermes de minage.

Le pays d’Asie centrale a également introduit une proposition qui imposerait une taxe fixe de 15 % sur le secteur, dans une tentative de compléter les bénéfices du minage des crypto-monnaies à l’intérieur des frontières du pays.

Au rythme actuel, le Kazakhstan est en bonne voie pour devenir l’un des trois premiers pays du monde pour le minage de BTC. Les données obtenues grâce à The Bitcoin Mining Map, l’outil de suivi de minage du BTC de l’université de Cambridge, montrent que ce pays d’Asie centrale est déjà quatrième sur la liste, et qu’il est responsable de plus de 6 % du taux de hachage mondial.

Le pays rattrape lentement la Russie, qui est responsable de 6,9 % du taux de hachage mondial. Les deux pays qui dominent la liste sont la Chine, qui reste incontestée à 65 %, et les États-Unis à 7,2 %.

Si leur investissement de 700 millions de dollars dans le minage de la crypto-monnaie se concrétise, le Kazakhstan a de fortes chances de se classer parmi les trois premiers.

De plus, les données publiées par le Cambridge Center for Alternative Finance (CCAF) montrent que l’augmentation des factures d’électricité dans toute la Chine pousse les mineurs à chercher d’autres endroits pour installer leurs opérations de minage de crypto-monnaies. Le taux de hachage mondial de 65 % du pays est déjà une baisse notable par rapport au taux de hachage mondial de septembre 2019, qui approchait les 76 %.

Alors que les mineurs considèrent les États-Unis comme une alternative viable, le Kazakhstan est plus proche du pays en termes de proximité car il partage une frontière à l’ouest avec la Chine. Comme il offre également des tarifs d’électricité beaucoup moins chers, le taux de hachage produit par le pays a explosé jusqu’à 334 % en un an seulement, lorsque les mineurs ont commencé à déplacer leurs opérations et leur équipement.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader