Home > News > Le ministre des finances japonais exhorte le G7 à discuter des CBDC

Le ministre des finances japonais exhorte le G7 à discuter des CBDC

Le ministre japonais des finances a exhorté le G7 à discuter des monnaies digitales de banques centrales (CBDC) lors des prochaines discussions de vendredi

Le ministre japonais des finances, Taro Aso, a fait remarquer que le G7 devait discuter de la question des CBDC lors de la prochaine réunion vendredi qui se déroulera de manière virtuelle à cause du Covid. Cette réunion sera marquée par la première apparition de Joe Biden en tant que président américain.

Taro Aso a suggéré hier que les ministres des finances du G7 se concentrent sur les CBDC lorsqu’ils se réuniront dans deux jours. Aso l’a déclaré hier lors d’une conférence de presse, réitérant qu’il est essentiel que les pays discutent des mesures politiques concernant les CBDC.

Des fonctionnaires des États membres, dont l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni, participent à ces réunions et discutent de divers sujets, dont la gouvernance économique mondiale, la sécurité internationale et la politique énergétique.

La réunion virtuelle du G7 a lieu à un moment où plusieurs banques centrales du monde entier sont en train de développer leurs CBDC ou de les étudier activement. L’essor des crypto-monnaies et des stablecoins a poussé les banques à innover et à trouver des moyens pour que les devises fiat restent pertinentes.

La Banque Populaire de Chine reste l’une des banques centrales les plus avancées en termes de développement de CBDC, puisqu’elle est sur le point de commencer à tester en direct son yuan numérique.

Les crypto-monnaies ont été un sujet de discussion brûlant parmi les membres du G7 au cours des dernières réunions. En décembre, les ministres des finances du G7 ont évoqué la nécessité de réguler les crypto-monnaies qui gagnent du terrain dans le monde.

L’année dernière, les participants ont discuté des réponses appropriées à la nature toujours changeante des crypto-monnaies et autres devises numériques. Elles visent à empêcher l’utilisation des crypto-monnaies à des fins illégales.

La nature toujours changeante du marché des crypto-monnaies est l’une des raisons essentielles pour lesquelles les régulateurs ont du mal à fournir des politiques qui guideraient le secteur émergent. La plupart des régulateurs connaissent mal les crypto-monnaies, ce qui rend encore plus difficile la mise en place de politiques qui favoriseraient l’innovation au lieu de l’étouffer.

La réunion virtuelle du G7 se tiendra vendredi, avant la réunion officielle du G7 de l’été plus tard cette année.

Traduit par Carolane de Palmas