Le PDG de Ripple appelle l’Inde à reconsidérer l’interdiction des crypto-monnaies

Les relations de l’Inde avec les crypto-monnaies étouffent l’industrie des crypto-monnaies dans le pays affirme Garlinghouse

Image d'une rue animée à Kolkata en Inde
En Inde, de nombreux citoyens n’ont pas accès aux services bancaires

Brad Garlinghouse, le directeur général de Ripple, a commenté les nouvelles concernant l’interdiction de trader des crypto-monnaies en Inde.

« Décevant de voir l’Inde faire volte-face sur les crypto-monnaies, paralysant une industrie naissante qui pourrait servir l’une des plus grandes populations de citoyens non bancarisés/sous-bancarisés » a-t-il publié sur Twitter.

Son tweet contient un post de Bloomberg Crypto, qui révèle que l’Inde s’est différenciée de ses pairs asiatiques en envisageant une nouvelle loi qui interdira le trading des crypto-monnaies.

L’Inde a une relation compliquée avec les crypto-monnaies depuis plusieurs années. En 2018, la Reserve Bank of India (RBI) a introduit pour la première fois une interdiction bancaire sur les plateformes d’échanges de crypto-monnaies. Cependant, elle a été levée par la Cour suprême de l’Inde le 4 mars de cette année.

Suite à la révocation de l’interdiction, les crypto-bourses locales ont connu une hausse vertigineuse de 450 % des volumes de trading en Inde. L’industrie des crypto-monnaies locale espérait que le jugement annulerait les propositions d’interdiction de cette industrie naissante. Cependant, cette proposition de loi a le potentiel d’effacer les progrès réalisés au cours des derniers mois.

Garlinghouse a également souligné la capacité des crypto-monnaies à servir les citoyens indiens non bancarisés et sous-bancarisés. Selon une étude menée par la Banque mondiale, l’Inde compte environ 190 millions d’adultes non bancarisés. Cela place le pays au deuxième rang des pays en développement, derrière la Chine concernant le nombre de résidents qui n’ont pas de compte bancaire ou qui ne participent pas au secteur financier formel.

Malgré la position du projet de loi contre le trading des crypto-monnaies, il reconnaît et donne la priorité à l’importance des innovations basées sur la blockchain dans la gestion de la chaîne d’approvisionnement, des certificats d’éducation et de l’enregistrement des terres.

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a même souligné l’importance de la technologie blockchain aux côtés de la 5G et du big data lors de son discours à l’India Ideas Summit.

« Pour la toute première fois en Inde, il y a plus d’internautes ruraux que d’internautes urbains. Un demi-milliard de personnes au total sont connectées en Inde. Il y a des opportunités dans la 5G, l’analyse du big data, les blockchain et l’Internet des Objets » a-t-il déclaré.

Le PDG de la crypto-bourse locale Wazirx, Nischal Shetty, espère que le Premier ministre ne voudra pas freiner la croissance de cette industrie émergente.

« Les technologies innovantes seront toujours perçues négativement par ceux qui ne les comprennent pas … Comment peut-on penser ou parler d’interdire une technologie qui ne peut être techniquement interdite… » a-t-il ajouté.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader