Le PDG de Visa exprime son soutien à Coinbase et aux cryptos lors d’un tchat avec JP Morgan

Alfred Kelly a exprimé son intérêt pour la manière dont les crypto-monnaies pourraient être intégrées à l’écosystème général des paiements. 

Cartes Visa
Visa a exprimé son intérêt à travailler avec des crypto-monnaies.

Le président et directeur général de Visa, Alfred Kelly, a récemment exprimé son soutien au Bitcoin et à la crypto-bourse Coinbase lors de la 48e édition de l’Annual Virtual TMC Conference de JP Morgan, qui s’est tenue le 14 mai dernier.

Alfred Kelly a révélé tout cela lors d’un tchat virtuel avec Tien-Tsin Huang, analyste chez JP Morgan. Il a expliqué que l’industrie est dynamique avec plusieurs composants différents produisant des actifs aux fonctionnalités différentes.

Il a déclaré qu’il était important de faire une distinction entre les crypto-monnaies et les monnaies numériques. Alors que les premières ressemblent davantage aux matières premières, les secondes sont adossées à de véritables monnaies fiat. Le soutien de la société, a-t-il expliqué, va dans le sens des monnaies numériques.

Kelly a décrit les monnaies numériques comme des «  ajouts » à l’écosystème des paiements, par opposition à devenir des « remplacements ». La société étudie également la valeur des monnaies numériques dans les marchés émergents, où il est prioritaire de sortir les gens de leur dépendance à l’égard de l’argent liquide et de commencer à fournir des solutions bancaires plus accessibles.

Le PDG de Visa a révélé qu’ils avaient un partenariat avec Coinbase au Royaume-Uni, où « les crypto-monnaies peuvent être converties en monnaies fiat sur une carte Visa et être utilisées chez tous les commerçants où Visa est accepté ».

Visa a également travaillé sur la technologie permettant de développer cette nouvelle catégorie d’actifs. La semaine dernière, son brevet pour un nouveau système, qui créerait et gérerait une variété de crypto-monnaies, a été publié par l’Office américain des brevets et des marques.

Kelly a également brièvement mentionné le projet Libra, qu’ils n’ont pas exclu en tant qu’acteur clé dans la transformation du paysage des paiements mondiaux. Bien que Visa ait été désigné comme l’un des membres fondateurs lorsque le projet a été annoncé pour la première fois en juin 2019, l’entreprise a depuis quitté le partenariat.

« Nous avons choisi de ne pas rejoindre l’Association Libra parce que nous ne voyions pas comment les exigences réglementaires allaient pouvoir être satisfaites sous cette structure. Et nous avons certainement une relation très forte avec les régulateurs du monde entier, donc nous ne voulions pas nuire à ces relations ».

Toutefois, Kelly a déclaré que la société reste en contact avec le projet Libra et qu’elle attend avec impatience son impact sur l’écosystème des paiements.

Ce tchat a coïncidé avec la récente révélation que JP Morgan Chase, la plus grande banque des États-Unis, a commencé à fournir des services bancaires pour les plateformes d’échange Coinbase et Gemini.

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader