Home > News > Le premier tweet de Jack Dorsey devient un NFT valant 2,5 millions

Le premier tweet de Jack Dorsey devient un NFT valant 2,5 millions

Justin Sun, PDG de Tron et Hakan Estavi, PDG de Bridge Oracle, ont rivalisé pour être les plus offrants

Au cours du week-end, Jack Dorsey, le PDG de Twitter, a partagé un lien vers une vente aux enchères dans laquelle son tout premier tweet est vendu comme un token non fongible (NFT). Le tweet en question se lit comme suit : « Just setting up my twttr » et a été publié en 2006.

La vente aux enchères a lieu sur Valuables by Cent, un marché récemment lancé pour l’achat et la vente de tweets en tant que NFT. Le tweet lui-même restera sur Twitter après la vente – alors pourquoi les gens font des offres et pourquoi payer alors qu’il suffit de filmer le tweet ?

Le gagnant de la vente aux enchères recevra un certificat numérique du tweet, qui est signé et vérifié par le créateur, ce qui le rend unique. Quant au pourquoi, l’achat du tweet de quelqu’un est l’équivalent en blockchain de l’obtention de son autographe et il peut être acheté pour sa valeur sentimentale ou comme investissement financier.

Il y a eu beaucoup d’intérêt jusqu’à présent – le PDG de Tron, Justin Sun, semblait assez déterminé à gagner le tweet. Il a d’abord fait une offre de 500 000 $ avant d’augmenter son offre à trois reprises pour la porter à 2 millions de dollars. Mais même cela n’a pas suffi…

L’offre la plus élevée actuelle est de 2,5 millions de dollars, qui a été faite par le PDG de Bridge Oracle, Hakan Estavi. Il est également le plus offrant par rapport au PDG de Binance, Changpeng Zhao, avec une offre de 121 000 $, bien qu’il ait affirmé être prêt à aller jusqu’à 10 millions de dollars.

Les tweets ne sont que les derniers actifs à être monétisés par le biais des NFT. Les œuvres d’art des NFT ont gagné en popularité ces dernières années, certaines les présentant même comme une nouvelle renaissance. En fait, pas plus tard que la semaine dernière, une œuvre de Banksy a été convertie en NFT, l’original ayant été brûlé…

L’œuvre s’intitule Morons et représente une maison de vente aux enchères pleine de collectionneurs qui font des enchères pour une toile encadrée des mots « I CAN’T BELIEVE YOU MORONS ACTUALLY BUY THIS SHIT ». Elle a été achetée par un groupe de passionnés de technologie d’Injective Protocol et de Superfarm qui ont brûlé la toile en direct et mis la version NFT en vente sur le marché OpenSea, où elle a été vendue au prix de 228,69 ETH (385 000 $).

La question de savoir si l’œuvre d’art a été détruite ou simplement traduite sous une autre forme est discutable, et seul le temps nous dira si les NFT d’art ou de tweets ont réellement une valeur dans le futur, mais pour l’instant du moins ils semblent attirer beaucoup d’attention.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.