Le président Chinois supporte la crypto-monnaie

La Chine a offert un support théorique à la blockchain dans une annonce récente en indiquant leur intention de saisir l’opportunité que cette nouvelle technologie représente. En tant que pays, ils sont devenus les leaders de la technologie de minage tout en banissant Bitcoin et en ne parvenant pas à faire imposer les toutes dernières innovations que la blockchain a à offrir jusqu’à présent.

Une loi a été signée samedi dernier ; celle-ci changera l’environnement de régulation Chinois dès le 1er janvier 2020. L’objectif est de pousser pour davantage d’innovation, et la proposition est la suivante:

“Des lignes directrices et réglementations claires sont nécessaires pour évaluer les technologies commerciales de cryptographie utilisées dans les secteurs majeurs reliés à des intérêts nationaux puisque le système actuel “flottant” ne convient plus à notre industrie.”

Xi Jinping, le Président de la République Populaire de Chine admet que la technologie offre une vaste série d’usages potentiels, surtout en Chine où il y a tant de personnes qui n’ont pas de compte bancaire. Sa nouvelle directive est de dire:

“[Nous devons] clarifier la direction principale, accroître les investissements, nous focaliser sur un certain nombre de technologies clés, et accélérer le développement de technologies de blockchain ainsi que l’innovation industrielle.”

S’agissant de la première mention de la technologie de blockchain par Jinping, il s’agit bien ici d’un acte considérable. L’approche verticale qu’il défend pourrait être le déclencheur de formations basées sur la blockchain et autres programmes d’éducation dans le pays.

Position dépassée de la Chine

C’est une tournure surprenante si l’on considère que la Chine est généralement vue comme un pays peu enclin à accepter des technologies qui permettent la liberté d’expression ou la libre circulation des flux d’argent. Les crypto-monnaies sont généralement considérées comme des devises démocratisantes, ce qui est en direct opposition avec la position traditionnelle prise par la Chine.

La raison supposées de cette position est que l’élite chinoise a compris l’importance de la blockchain et qu’il n’y a rien qu’ils puissent faire pour la stopper. Ainsi, ils changent leur angle d’attaque afin d’avoir un meilleur contrôle sur la technologie lorsqu’elle sera mise en place.

La Chine possède bien un renminbi digital en développement, mais les crypto-monnaies sont actuellement bannies en Chine, il y a donc bien un manque de support en ce moment. Un changement législatif sera nécessaire avant que ce projet ne puisse aller de l’avant.

Beaucoup font un parallèle de cette course à l’armement technologique  avec la course spatiale présente dans les années 60. A la fois les USA et la Chine restent à ce jour des environnements non favorables aux crypto-monnaies, et l’un des deux pourrait obtenir un avantage considérable en lançant en premier une solution sur le marché. De plus, alors que le projet Libra de Facebook est actuellement compromis, cet hypothétique avantage demeure plus important que jamais.

Montée de prix supérieure à 10K$

Cette nouvelle a causé un pic du prix de Bitcoin supérieur à 10 000 dollars pendant une courte période de temps. Il semble que les fervents investisseurs de Bitcoin étaient prêts à prendre des positions sur la crypto-monnaie, et cette annonce l’a rendu possible.

Même si Jinping a déclenché une tendance haussière, il y a peu de chance que cette annonce n’impacte la viabilité court-terme du coin. Cependant, sur le long-terme, cela pourrait grandement faciliter le dépôt d’argent à la population chinoise dans cet écosystème, tout en ajoutant du coup beaucoup d’usages possibles au coin.