Home > News > Le procès de la SEC contre Ripple oblige Grayscale à liquider son XRP Trust

Le procès de la SEC contre Ripple oblige Grayscale à liquider son XRP Trust

Grayscale Investments a entamé la dissolution de son XRP Trust, en invoquant le procès intenté contre Ripple (XRP) par la United States Securities and Exchange Commission (SEC)

Grayscale Investments a annoncé avoir entamé la dissolution de son Grayscale XRP Trust, en citant comme raison principale le procès de la SEC contre Ripple. Ce dernier développement est intervenu après que Grayscale ait retiré le XRP de son crypto-fonds à grande capitalisation au début du mois.

Le XRP a connu une période difficile ces dernières semaines suite au procès de la SEC contre Ripple. Grayscale a ajouté que le produit en espèces de la liquidation du Trust XRP serait réparti entre les actionnaires. Cependant, le gestionnaire des actifs n’a pas révélé le montant des recettes en termes monétaires.

Cependant, selon la déclaration de la société auprès de la SEC du 8 janvier, Grayscale a levé 19,2 millions de dollars auprès de 70 investisseurs au cours des 3 dernières années. Le prix du XRP ayant chuté de près de 50 % ces dernières semaines, on ne sait pas exactement combien le fonds vaut au moment de sa liquidation.

Grayscale a cité le procès intenté en décembre par la SEC contre Ripple Labs comme la raison principale de sa décision de liquider son fonds XRP. Ripple Labs a levé plus de 1,3 milliard de dollars via des ventes de tokens depuis le lancement de la crypto-monnaie en 2013.

Depuis le procès, le jeton XRP fait face a une baisse des cours terrible car de nombreuses crypto-bourses le retirent de leurs plateformes.

Le gestionnaire d’actifs en crypto-monnaies a déclaré qu’il deviendrait plus difficile pour les investisseurs américains, y compris le Grayscale Trust, de convertir le XRP en dollar américain. Il sera donc plus difficile de poursuivre les opérations du XRP Trust.

Bakkt n’a pas l’intention de proposer du XRP

Les mauvaises nouvelles concernant le XRP continuent… Le PDG de Bakkt a en effet mentionné que la société n’a pas l’intention de soutenir le XRP en raison des contestations judiciaires en cours de Ripple.

Gavin Michael aurait fait cette déclaration au cours d’une interview podcast, où il a également parlé de l’adoption généralisée du Bitcoin et de d’autres crypto-monnaies.

Il a déclaré : « Nous sommes entrés dans l’espace des crypto-monnaies par le biais du Bitcoin et c’est la première devise que nous avons mise à disposition. Nous en avons d’autres qui doivent être proposée dans le cadre du développement du produit. Mais le XRP n’est pas une option ».

Cette interview a été réalisée quelques heures après que Bakkt ait annoncé une fusion avec VPC Impact Acquisition Holdings – fusion qui permettrait à Bakkt de s’introduire en bourse.

Traduit par Carolane de palmas

Tags: