Le régulateur sud-coréen bloque l’approbation d’un jeu basé sur les NFT

L’autorité de régulation des jeux locale a déclaré qu’elle avait besoin de plus de temps pour délibérer sur la question

Image d'un joueur jouant sur PC
La Corée du Sud semble réticente à l’idée de lancer des jeux basés sur les NFT

L’industrie de la blockchain en Corée du Sud craint que les régulateurs ne soient pas prêts à travailler avec des jeux incluant des tokens non-fongibles. L’inquiétude est née après que le Comité d’administration et de classification des jeux (GRAC) du pays ait reporté hier une demande d’autorisation pour Five Stars, un jeu basé sur les NTF.

Five Stars a été développé pour le réseau de blockchains Kakao Klaytn, un géant technologique sud-coréen qui a fait la une des journaux pour ses récentes incursions dans l’industrie locale des crypto-monnaies.

En juin, Kakao a fait émettre son token Klaytn (KLAY) sur blockchain par une crypto-bourse locale. C’était un pas en avant audacieux pour la société, car les offres initiales de jetons (ICO) sont toujours illégales en Corée du Sud. Kakao a été contraint d’inscrire KLAY à la cote à Singapour et de créer des succursales en Indonésie pour Upbit afin de recueillir des investissements pour le projet.

Inews24, un site d’information en ligne sud-coréen, a rapporté que le GRAC a pris la décision d’attendre avant d’émettre une classification pour le jeu. Le GRAC n’a pas encore fourni de raison officielle expliquant pourquoi il a retardé sa réponse à la demande.

Toutefois, le média avance l’idée que l’une des raisons probables du retard est la loi sur les paiements spéciaux, qui devrait être mise en œuvre l’année prochaine en 2021.

La nouvelle législation s’appuiera sur les règles relatives à la lutte contre le blanchiment d’argent (LAB) pour les services financiers – y compris les crypto-monnaies. Cela a conduit à des rumeurs selon lesquelles il pourrait être nécessaire de baser les jeux sur des tokens NFT pour mettre en œuvre le KYC afin que les utilisateurs puissent trader entre eux à l’avenir.

La législation locale stipule que le GRAC doit attribuer une cote à tous les jeux vidéo créés par des entreprises sud-coréennes, qu’ils soient en ligne ou hors ligne, avant de les rendre publics.

Ce n’est pas la première fois qu’un jeu construit sur la blockchain rencontre des problèmes d’approbation par l’autorité de régulation des jeux du pays. Infinity Start, un jeu lié aux NFT qui a été créé par une entreprise locale nommée NodeBrick, n’a pas réussi à obtenir le feu vert du GRAC en 2019.

iNews24 a rapporté que SkyPeople, le développeur de Five Stars, a soumis sa demande pour l’approbation de la classification avec le régulateur il y a plus d’un mois et s’est conformé à de multiples demandes du GRAC pour lui fournir plus de données sur leurs fonctions blockchains.

Le GRAC prend généralement 15 jours pour traiter et émettre les notations.

Alors que l’entreprise se bat toujours pour son dossier, SkyPeople a décrit le processus comme « frustrant » car le régulateur a déclaré qu’il avait besoin de plus de temps pour délibérer au lieu de refuser catégoriquement.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader