Le Venezuela lance une bourse décentralisée

La période d’essai de 90 jours a été accordée par la Surintendance nationale des valeurs mobilières du Venezuela

Aerial view of Caracas, Venezuela
Venezuela has struggled with the adoption of their cryptocurrency, the El Petro, as well as the international sanctions bestowed upon the country by the US

La Surintendance nationale des valeurs mobilières du Venezuela a approuvé un programme pilote de 90 jours pour mettre en place une bourse décentralisée alimentée par des crypto-monnaies.

Malgré les sanctions internationales imposées par les États-Unis dans le pays, l’objectif de la bourse est d’avoir un jour une portée mondiale.

Le média Cointelegraph Espanol rapporte que la nouvelle concernant l’autorisation du Venezuela d’opérer la bourse décentralisée a été publiée dans le journal officiel du pays (numéro 6578 du 29 septembre).

La bourse, dont l’abréviation est BDVE, affirme sur son site internet que la plateforme est « la première bourse décentralisée au monde ». Elle ajoute que les utilisateurs pourront accéder à la bourse où qu’ils se trouvent dans le monde, sans avoir à se soucier des restrictions.

« [BDVE] représente un segment nouveau et innovant de la bourse qui, grâce à l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication, offre à l’investisseur la sécurité et le contrôle de ses actifs financiers » indique le site internet.

Le chien de garde local des valeurs mobilières sera l’entité chargée de déterminer si la bourse se verra accorder une licence pour continuer à trader après la période d’essai de 90 jours.

Le manuel d’exploitation de la plateforme indique que les titres qui seront tradés sur la plateforme seront pour la plupart des tokens ERC 223 et ERC 721, ou un troisième token qui est « packable ». Bien que le document ne mentionne pas Ethereum, l’utilisation des normes des tokens ETH indique que la plateforme peut être construite sur la blockchain Ethereum.

Le manuel ne mentionne pas si la crypto-monnaie nationale, El Petro, soutenue par le pétrole du Venezuela, sera utilisée par la bourse.

Le même jour de l’annonce, le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a également révélé un nouveau « projet de loi anti-sanctions » destiné à réduire l’impact des sanctions économiques imposées par les États-Unis. Ce projet de loi est actuellement examiné par l’Assemblée Nationale constituante du pays.

« Le projet de loi anti-sanctions est la première réponse visant à donner une nouvelle force à l’utilisation du Petro et d’autres crypto-monnaies, nationales et mondiales, dans le trade intérieur et extérieur, afin que toutes les crypto-monnaies du monde, étatiques et privées, puissent être utilisées. C’est un projet important qui est en cours de développement » a déclaré Maduro.

Le projet de loi note que les actifs en crypto-monnaies, privés et étatiques, ont le potentiel d’être utilisés pour faciliter le trade national et étranger au-delà de la portée des sanctions américaines.

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader