Le Vietnam s’associe à TomoChain pour stocker les diplômes sur sa blockchain

Les nouvelles archives blockchain permettront de stocker les 1,5 million de certificats délivrés chaque année

Image de Ho Chi Minh Ville
Le gouvernement vietnamien espère que la blockchain résoudra le problème des faux diplômes

TomoChain, une blockchain évolutive alimentée par le consensus de preuve d’enjeu, a annoncé hier travailler avec le ministère vietnamien de l’éducation et de la formation (MOET) pour développer une archive nationale des qualifications (NQA).

La NQA garantira l’ensemble des 1,5 million de diplômes et certificats de fin d’études reconnus délivrés chaque année au Vietnam sur la TomoChain Public Blockchain, où les personnes et les établissements d’enseignement de tout le pays pourront y accéder.

Le nouveau système, qui est le premier projet gouvernemental au Vietnam à utiliser la technologie blockchain, doit être mis en place pour l’année scolaire 2020-2021. Il permettra de stocker les dossiers des diplômés des écoles secondaires, des universités et des instituts de langues étrangères de cette année-là.

Ensuite, le ministère prévoit de cataloguer rétroactivement les diplômes des années précédentes et d’étendre le système à d’autres types de qualifications.

Nguyen Van Phuc, vice-ministre de l’éducation et de la formation, a déclaré : « La gestion des diplômes et des certificats est l’un des secteurs qui doit être rénové par la technologie, ce qui est important pour l’ensemble de la société et rentable pour le système de gestion des diplômes en particulier et le secteur de l’éducation en général ».

Le MOET espère que la NQA mettra un terme à la montée de la fraude académique et de la falsification des diplômes en offrant aux employeurs un moyen simple et standardisé de vérifier les qualifications. Ils ont choisi la blockchain TomoChain pour sa vitesse élevée de 2000 transactions par seconde et ses frais quasi nuls. En effet, plus de 300 000 transactions coûteraient moins d’un dollar.

Long Vuong, PDG de TomoChain, a ajouté : « La solution d’archivage des qualifications avec la technologie blockchain a été étudiée et adoptée par TomoChain depuis plus d’un an. Nous sommes très honorés de coopérer avec le ministère de l’éducation et de la formation pour déployer cette technologie dans le système éducatif vietnamien, contribuant ainsi à l’élimination du problème répandu des diplômes contrefaits et facilitant l’accès aux diplômes. Actuellement, le stockage de données probantes sur une chaîne publique est une tendance mondiale en raison de ses avantages économiques, sécuritaires et confidentiels ».

TomoChain, basée à Singapour, a déjà des bureaux au Japon et au Vietnam, où la société a passé les deux dernières années à développer des solutions d’entreprise dans des secteurs tels que l’alimentation, l’automobile et la santé.

Elle a également récemment acquis le projet allemand de blockchains Lition – qui fournit une solution de sidechain sur la blockchain Ethereum – dans un mouvement pour attirer des clients gouvernementaux et des entreprises.

Suite à son succès en Asie et à son récent accès aux marchés européens, TomoChain prévoit de devenir un groupe de conseil en matière de blockchain réputé et recherché sur la scène mondiale.

Traduit par Carolane de Palmas