L’entreprise indienne Paytm aurait gelé les comptes de crypto-traders

Des clients ont affirmé que la plateforme avait gelé les comptes bancaires des traders en crypto-monnaies

Image de Paytm en tant qu'option de paiement dans un magasin local
Les banques restent méfiantes à l’égard des traders de crypto-monnaies en raison du manque de clarté de la réglementation dans le pays

Il a été révélé que Paytm – la plus grande plateforme de commerce mobile en Inde – a gelé les comptes bancaires des utilisateurs soupçonnés de faire du trading de crypto-monnaies, même si les crypto-monnaies ont été légalisées dans le pays.

Bien que l’Inde ne dispose pas encore d’un cadre juridique pour les crypto-monnaies, le gouvernement a rassuré ses citoyens en leur indiquant qu’un projet de loi sur les crypto-monnaies est déjà en attente d’approbation.

La banque Paytm Payments Bank compte plus de 450 millions d’utilisateurs enregistrés. La société a été fondée par Vijay Shekhar Sharma et sa marque est détenue par One97 Communications.

Coin Crunch, une agence de presse indienne spécialisée dans les crypto-monnaies, a rapporté lundi que « de nombreux utilisateurs signalent que Paytm gèle les comptes bancaires des titulaires de comptes de paiement Paytm qui sont soupçonnés de faire du trading de crypto-monnaies ».

L’agence a expliqué que Paytm fournit le portefeuille de l’INR et les services bancaires de l’INR.

« Donc P2P ou spot, les utilisateurs peuvent utiliser ce compte bancaire pour recevoir de l’argent ou pour envoyer des fiat à déposer dans les crypto-bourses. Et ces comptes bancaires sont gelés ».

D’autres banques auraient également émis des réserves sur la fourniture de services aux clients qui participent au trading de crypto-monnaies. Le mois dernier, des clients de l’Axis Bank ont affirmé que la banque les avait appelés pour leur demander s’ils utilisaient leurs comptes pour le trading de crypto-monnaies. De plus, la banque a également informé les clients qu’elle bloquerait les comptes utilisés à cette fin.

Certains clients ont également déclaré qu’on leur avait demandé de signer un formulaire de déclaration confirmant qu’ils « n’effectuaient aucun type d’opération en devise virtuelle » par l’intermédiaire de leurs comptes à la banque.

Avant que la Cour suprême de l’Inde n’annule la circulaire de la Reserve Bank of India (RBI) en mars, les banques locales surveillaient leurs comptes et fermaient ceux qu’elles soupçonnaient d’être utilisés pour le trading de crypto-monnaies.

La circulaire de la RBI interdisait aux banques de fournir des services aux clients et aux entreprises qui faisaient du trading de crypto-monnaies.

Les adeptes des crypto-monnaies ont encore du mal à ouvrir des comptes bancaires même après la levée de l’interdiction, les banques affirmant qu’elles attendent de nouvelles instructions de la banque centrale.

Alors que la RBI a précisé à plusieurs reprises que les crypto-monnaies ne sont pas interdites dans le pays et qu’il n’est pas illégal d’opérer ou de faire des transactions avec des crypto-bourses, des traders ou des entreprises du secteur, Coin Crunch a également noté que les banques se réservent le droit d’agir dans leur propre intérêt.

De plus, le gouvernement indien étudie toujours un projet de loi visant à interdire les crypto-monnaies. Le projet de loi a été rédigé par un comité interministériel (IMC), anciennement dirigé par l’ancien secrétaire aux finances et aux affaires économiques, Subhash Chandra Garg.

L’industrie locale des crypto-monnaies pense que le gouvernement pourrait réexaminer le projet de loi, car l’industrie s’est considérablement développée depuis qu’il a été soumis.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader