Home > News > Les autorités britanniques travaillent sur le cadre réglementaire des stablecoins

Les autorités britanniques travaillent sur le cadre réglementaire des stablecoins

Cela signale une partie des plans actifs du pays pour écrire un nouveau chapitre de son écosystème financier

Le gouvernement britannique fait actuellement de la place pour ses plans visant à transformer l’état économique du pays pour une version plus solide pour les nouvelles entreprises à venir. Selon une déclaration faite le 9 novembre, le gouvernement a également l’intention de faire coïncider ce plan avec les réglementations nécessaires pour les monnaies digitales de banque centrale (CBDC).

À la confirmation de la sortie de l’Union Européenne (UE), le gouvernement du Royaume-Uni a entrepris des actions pour créer les plans nécessaires à l’établissement d’une nouvelle vague de leur économie et de son écosystème, afin de proposer un marché plus efficace, plus varié et plus compétitif.

Conformément à la déclaration du 9 novembre concernant les services financiers, le Royaume-Uni prévoit de rester à la tête de toutes les innovations technologiques et financières. Il s’agit là encore de créer des cadres réglementaires pour l’émission de stablecoins et la réduction des risques pour les utilisateurs, tout en maintenant la stabilité du programme et en le sécurisant grâce à des lignes directrices et des politiques.

Le chancelier de l’Échiquier, Rishi Sunak, a déclaré que le Royaume-Uni « entame un nouveau chapitre de l’histoire des services financiers et renouvelle la position du Royaume-Uni en tant que centre financier prééminent dans le monde. En prenant autant de décisions d’équivalence que possible en l’absence de clarté de la part de l’UE, nous faisons ce qui est bon pour le Royaume-Uni et nous offrons aux entreprises certitude et stabilité ».

Il a également été dit que Runak a décidé que le gouvernement devrait faire tout ce qu’il peut avec ses capacités pour garantir que « la nation avance en tant que marché transparent, attractif et bien réglementé, et qu’elle soit leader dans le monde en matière de technologies innovantes pionnières ».

Toutefois, la variante de la solution des paiements (tout comme le Faster Payments Service ou FPS), est conçue pour pouvoir suivre rapidement tout paiement effectué dans les limites des régions bancaires du Royaume-Uni.

Cela fait penser aux autorités que les stablecoins sont une forme de devise basée sur la protection de la vie privée qui pourrait devenir la cause du soulèvement de la façon dont « les gens stockent et échangent leur argent, rendant les paiements moins chers et plus rapides ».

Il faut également considérer que des recherches ont été menées par la Banque d’Angleterre (BOE), mesurant la question de l’existence de sa propre CBDC depuis un certain temps déjà et que le Chancelier Rishi Sunak s’est confié à la BOE et au HM Treasury pour leurs efforts et leur fiabilité.

À ce jour, les CBDC sont considérées comme l’une des questions les plus populaires qui ont touché diverses banques dans le monde, la Chine étant en tête de la course aux CBDC avec son yuan numérique, appelé DCEP, qui a récemment traité des transactions d’une valeur de 2 milliards de yuans (300 millions de dollars).

Traduit par Carolane de Palmas