Les Bahamas deviennent le premier pays au monde à lancer une CBDC

Le Sand Dollar sera utilisé pour promouvoir l’inclusion financière dans les 700 îles de l’archipel

Vue aérienne de Nassau, les Bahamas
Image d’une plage des Bahamas

La Banque centrale des Bahamas a officiellement annoncé le lancement du Sand Dollar dans tout le pays.

Le Sand Dollar est une monnaie virtuelle qui est soutenue par l’État. Selon un post Facebook fait par la page du groupe Project Sand Dollar, la monnaie digitale de banque centrale (CBDC) a été mise à la disposition des 393 000 habitants des Bahamas à partir de 22 heures UTC environ.

La valeur de la CBDC est liée au dollar des Bahamas, qui est à son tour lié au dollar américain.

Cette mesure a fait des Bahamas le premier pays au monde à mettre officiellement en place une CBDC qui leur est propre.

Parmi les autres pays qui travaillent à la création de leur propre CBDC, citons la Chine, qui teste actuellement un programme pilote pour son yuan numérique avec un don de 1,5 million de dollars et le Cambodge, dont la devise numérique « Bakong » devrait être opérationnelle dans les prochains mois après son lancement pilote en juillet 2019.

Les citoyens qui souhaitent effectuer des transferts avec le Sand Dollar peuvent le faire par téléphone portable – une application stratégique de la devise virtuelle, puisque près de 90 % de la population des Bahamas est ouverte à l’utilisation du téléphone portable depuis 2017.

Le site internet Sand Dollar explique que les résidents des Bahamas sont libres d’utiliser la devise virtuelle chez tous les commerçants qui possèdent un portefeuille électronique approuvé par la Banque centrale sur leurs mobiles et que les frais de transaction sont « négligeables ». La Banque centrale s’est associée au fournisseur de transactions NZIA pour déployer la monnaie digitale.

La Banque centrale des Bahamas travaille au lancement de la CBDC depuis plusieurs années maintenant. En 2019, la Banque centrale a lancé un programme pilote qui a utilisé 48 000 Sand Dollars numériques sur les îles d’Exuma et d’Abaco, qui ont toutes deux une population de moins de 25 000 personnes réunies.

Le but du Sand dollar est de pousser à plus d’inclusion financière au sein des Bahamas, qui sont une nation archipélagique de plus de 700 îles. Chaozhen Chen, qui travaille comme directeur adjoint des eSolutions à la Banque centrale des Bahamas, a expliqué l’importance de cette initiative pour apporter des services financiers de base à ceux qui vivent dans les régions les plus reculées.

« Beaucoup de résidents de ces îles plus éloignées n’ont pas accès à l’infrastructure de paiement numérique ou à l’infrastructure bancaire. Nous avons vraiment dû adapter l’effort et la solution à ce dont nous avons besoin en tant que nation souveraine » a déclaré Chen.

Traduit par Carolane de Palmas