Les crypto-entreprises réclament des règles plus claires de la part de RBI

En Inde, les entreprises opérant dans le monde des crypto-devises réclament des règles et des réglementations plus claires.

Les crypto-plateformes indiennes ont besoin de plus de clarifications pour continuer à fonctionner dans le pays.
Avec la reprise des affaires, les crypto-plateformes locales pressent la Reserve Bank of India (RBI) de clarifier les règles et les règlements concernant la conduite à adopter pour continuer de proposer des services liés aux crypto-monnaies.

Les plateformes de crypto-devises ont en effet demandé à la RBI de clarifier le statut de leurs entreprises en Inde, suite à une nette reprise de l’industrie de la crypto-monnaie ces derniers temps.

Malgré la levée de l’interdiction, leur croissance continue reste un défi en raison du refus des prêteurs d’offrir des services bancaires. Cela serait dû à un manque de clarté et de reconnaissance de la part des institutions financières et des régulateurs eux-mêmes.

Dans cette optique, les crypto-plateformes demandent des précisions sur la classification de ces produits en tant que marchandises, devises, biens ou services. Cela aidera à déterminer la manière dont leurs entreprises sont taxées, notamment en ce qui concernant l’équivalent local de la TVA.

Au-delà des règles et réglementations relatives à la fiscalité, la demande de reconnaissance va bien plus loin car il y aurait de nombreuses allégations selon lesquelles les banques n’ont pas reçu de mises à jour de la RBI concernant la levée de l’interdiction.

Sidharth Sogani, le PDG de Credbaco Global, une société de recherche sur les actifs numériques, a expliqué que la RBI allait publier une nouvelle circulaire ordonnant aux banques de renouer des relations avec les échanges et les sociétés de crypto-monnaies. Toutefois, Mr Sogani affirme que les banques ont nié avoir reçu une quelconque notification de la part de la banque centrale indienne.

Auparavant, de nombreuses enquêtes ont été lancées sur la possibilité d’incorporer les Bitcoins et autres crypto-monnaies dans le cadre de la TVA locale.

La position de l’Inde sur la crypto-monnaie s’est considérablement assouplie au cours des derniers mois. En effet, le pays a mis en œuvre une interdiction nationale en avril 2018 empêchant les entreprises liées aux crypto-devises d’opérer. La RBI condamnait alors les institutions financières qui facilitaient « tout service en relation avec les monnaies virtuelles ».

La levée de l’interdiction semble avoir été bien accueillie et le climat local à l’égard de la crypto-monnaie semble positif. Une enquête de Paxful – une entreprise permettant l’achat et la vente directe de Bitcoins – a indiqué que sur la plupart des investisseurs âgés de 18 à 55 ans, 75 % avait déjà une expérience dans l’investissement dans les crypto-monnaies. L’utilisation la plus courante de la crypto-monnaie est celle des transferts d’argent rapides et faciles (78,5 %), suivie par la conviction des répondants que c’est un moyen d’atteindre la liberté financière (64,8 %).

Le ralentissement économique provoqué par la pandémie du coronavirus a également eu un impact sur le dynamisme de l’industrie des crypto-monnaies suite à l’abrogation de l’interdiction par la RBI.

Traduit par Carolane de Palmas.
FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader