Les crypto-monnaies alimentent l’activité commerciale entre l’Amérique Latine et l’Asie

De nombreuses entreprises d’Amérique Latine ont adopté l’utilisation des crypto-monnaies pour contourner le système bancaire complexe

Image d'une vue aérienne de Rio de Janeiro, Brésil
Certaines banques de la région éprouvent des difficultés à répondre aux besoins des entreprises de crypto-monnaies en raison des craintes liées au blanchiment d’argent

Chainalysis, une société d’analyse blockchain basée à New York, a publié de nouvelles recherches qui ont révélé qu’il y a eu environ 200 000 transactions de crypto-monnaies au cours de l’année dernière qui se sont élevées à plus d’un milliard de dollars entre l’Amérique Latine et l’Asie.

L’étude, intitulée Latin America Migrates Economic Turbulence With Cryptocurrencies, a examiné les tendances des transactions en crypto-monnaies en Amérique Latine de juillet 2019 à juin 2020. Elle a révélé que l’utilisation de crypto-monnaies est motivée par des problèmes d’accès aux services bancaires, ainsi que par le besoin de transferts de fonds, en particulier dans les transactions commerciales transfrontalières

Elle a également constaté que si l’Europe occidentale et l’Amérique du Nord constituent la plus grande source de transferts de fonds vers l’Amérique Latine, c’est l’Asie de l’Est qui constitue le plus grand volume de crypto-transactions. Nombre de ces paiements sont des transactions commerciales entre des exportateurs situés en Asie et des entreprises enAmérique Latine.

Le responsable de la recherche de Chainalysis, Kim Grauer, a expliqué que les chercheurs n’ont pas pu trouver un seul facteur global à l’origine de ce phénomène, car chaque pays de la région a des motivations uniques avec des systèmes politiques et bancaires différents.

Toutefois, ils ont pu mettre en évidence plusieurs points forts, comme le fait que « l’utilisation des échanges P2P est un service clé pour l’adoption au Venezuela, qu’un vaste marché professionnel favorise l’adoption au Brésil et qu’un marché commercial important favorise l’adoption en Argentine, au Paraguay et au Brésil, car ils tradent des biens, souvent importés de Chine ».

Luis Pomata, co-fondateur de la société de crypto-monnaies Cripex, basée au Paraguay, a expliqué que la situation entre les banques du Paraguay et les entreprises a découragé les sociétés de déposer des demandes bancaires, ce qui découle des inquiétudes concernant le blanchiment d’argent du côté de la banque. En conséquence, les institutions financières sont difficiles lorsqu’il s’agit de déterminer avec qui elles choisissent de travailler.

« Il n’y a pas que les entreprises d’Amérique Latine qui ont des problèmes avec les banques. De nombreuses personnes ne peuvent pas non plus obtenir de comptes bancaires, ce qui est un autre facteur qui pousse à l’adoption de crypto-monnaies » peut-on lire dans le rapport.

Il est également expliqué que de nombreux jeunes préfèrent utiliser les crypto-monnaies comme moyen de stockage de valeurs sans accès facile aux banques.

En juillet de cette année, Bitso, l’une des plus grandes crypto-bourses d’Amérique Latine, a franchi le cap du million d’utilisateurs avant son lancement au Brésil. Le succès de l’exchange en Argentine a été rendu possible grâce à une crypto-activité importante et à une forte demande de paiements transfrontaliers sur le marché local.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader