Les gouvernements se tournent vers la blockchain pour lutter contre le COVID-19

La Blockchain est maintenant déployée pour renforcer les efforts de lutte contre la propagation du coronavirus dans le monde

Travailleur dans le secteur de la santé avec un flacon de coronavirus
La technologie de la blockchain peut atténuer le besoin de contact humain et contribuer à rendre la lutte contre le virus plus efficace, plus transparente et plus ciblée.

Les gouvernements et les institutions du monde entier ont investi massivement dans les ressources financières et humaines pour poursuivre la lutte contre la pandémie. Ces efforts sont renforcés par l’utilisation de la technologie. On pensera par exemple à l’intelligence artificielle pour la recherche, ainsi que la 5G pour une diffusion et une transmission accrues des informations.

Si la technologie de la blockchain est traditionnellement associée aux crypto-monnaies, elle peut aussi être utilisée dans d’autres secteurs et contribuer à la lutte contre le COVID-19. Son application la plus récente concerne l’industrie de la santé et de l’alimentation (chaînes d’approvisionnement).

En pleine pandémie, ces industries bénéficient considérablement des plateformes développées sur la blockchain. En effet, elles peuvent être utilisées pour surveiller la distribution de matériel de lutte contre la pandémie, la distribution de biens de secours et les dons de manière rapide et transparente, sans que la technologie ne puisse violer les données des utilisateurs.

Une autre application d’une plateforme blockchain est l’identité numérique.

Les entreprises peuvent en effet collaborer entre elles par le biais de ces plateformes lorsqu’il s’agit de rechercher des moyens de combattre le coronavirus ou de mettre au point un remède. Des applications de recherche de contacts peuvent également être construites sur la blockchain pour permettre un meilleur anonymat.

La fiabilité des données médicales est cruciale dans la lutte contre le coronavirus et plusieurs organisations ont été accusées de manipuler les données tout au long de la pandémie. La blockchain peut être utile en limitant considérablement la capacité des utilisateurs tiers à modifier ou changer les détails présents sur la blockchain, car elle peut garantir que seules des données médicales transparentes et immuables sont disponibles.

Une autre façon d’utiliser cette technologie contre le coronavirus est de dresser une carte de la pandémie mondiale basée sur la blockchain. Cette carte peut être utilisée pour suivre la propagation du virus, le nombre de citoyens qui ont été infectés, le nombre de personnes qui sont décédées et le nombre de personnes qui ont réussi à se rétablir après voir attrapé le coronavirus.

Les méthodes de paiement décentralisées peuvent également jouer un rôle dans la lutte contre le virus. Ils permettent en effet aux entreprises de recevoir des paiements par le biais de crypto-monnaies sans avoir à prendre le risque de propagation du virus par l’utilisation d’argent liquide.

De plus, les systèmes de paiement via crypto-monnaies à grande vitesse sont capables de faciliter les transactions transfrontalières en quelques secondes seulement. Cela permet le transfert de fonds par le biais de la technologie des grands livres distribués avec l’utilisation de plusieurs grands ledgers et nœuds de traitement synchronisés. Cela permet donc de réduire le risque à partir d’un seul point de défaillance.

La blockchain est actuellement utilisée dans les campagnes de dons pour collecter des fonds destinés à la recherche médicale et à l’achat d’équipement pour fournir du matériel de secours pendant la pandémie.

La technologie de la blockchain peut ainsi favoriser la transparence lors des campagnes de collecte de fonds et de dons. Elle peut également permettre aux gens de suivre l’origine des fonds et de s’assurer qu’ils sont utilisés à bon escient.

Le projet de blockchain Covir, en partenariat avec les robots Octopus, en est un exemple. Il permet de financer les licences de biosécurité pour les robots chargés de décontaminer les grands bâtiments pendant et après la pandémie COVID-19. L’objectif du projet Covir est d’aider davantage de robots Octopus à obtenir des licences afin qu’ils puissent être déployés dans le monde entier.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader