Home > News > Les Pays-Bas sont les derniers à émettre un avertissement contre Binance

Les Pays-Bas sont les derniers à émettre un avertissement contre Binance

Ces derniers mois, Binance a fait l’objet de critiques de la part des régulateurs du monde entier et ses problèmes ne font que s’aggraver.

La principale plateforme d’échange de crypto-monnaies, Binance, est confrontée à de nombreux défis réglementaires malgré les changements apportés à son modèle économique ces derniers mois. La liste des régulateurs qui ciblent la plateforme d’échange de crypto-monnaies ne cesse de s’allonger et la banque centrale néerlandaise les rejoint désormais.

De Nederlandsche Bank (DNB) a annoncé hier que Binance offre des services aux Pays-Bas sans licence. Selon la banque centrale, Binance n’a pas effectué l’enregistrement légal nécessaire auprès de la DNB.

« Cela signifie que Binance n’est pas en conformité avec la loi sur le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (Wet ter voorkoming van witwassen en financieren van terrorisme – Wwft) et offre illégalement des services pour échanger des devises virtuelles et fiduciaires et des services de portefeuilles de garde » a ajouté la banque centrale.

Selon la DNB, le fait que Binance opère sans licence augmente le risque que les traders et les investisseurs soient impliqués dans le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme ou d’autres actes illégaux. La DNB a précisé que l’avertissement concerne d’autres entités de Binance, notamment Binance Holdings Limited et Binance Operators.

La DNB n’a pas précisé si la plateforme d’échange de crypto-monnaies serait sanctionnée. Toutefois, l’avertissement est conforme à ce que Binance avait reçu à Hong Kong, en Italie, au Japon, en Malaisie et au Royaume-Uni.

Au Royaume-Uni, l’avertissement de la Financial Conduct Authority (FCA) a conduit certaines banques de premier plan comme HSBC, Santander et Barclays à bloquer les paiements vers Binance. On ignore si Binance fera l’objet d’actions similaires aux Pays-Bas.

Binance, pour sa part, a apporté des changements rapides et massifs à ses opérations dans diverses parties du monde. La plateforme d’échange a mis fin au trading d’actions tokenisées sur sa plateforme. Binance a également mis fin aux services de trading de produits dérivés à Hong Kong et en Europe.

De plus, Binance a commencé à embaucher d’anciens cadres du secteur de la régulation pour aider à revoir ses opérations afin qu’elles soient conformes aux exigences réglementaires. Cependant, ces mesures n’ont pas été d’une grande aide, car la plateforme continue de faire face à des problèmes avec les régulations.

Les régulateurs se concentrant désormais sur le marché des crypto-monnaies, les plateformes d’échange de crypto-monnaies et autres fournisseurs de services liés aux crypto-monnaies devront s’assurer qu’ils opèrent dans les limites de la loi.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.