Les Philippines n’émettront pas de CBDC avant 2023

« La plupart des banques centrales disent qu’elles n’émettront pas de CBDC dans les cinq prochaines années, donc pas sous mon mandat » a déclaré le gouverneur

La Banque centrale des Philippines, Manille
Les CBDC ont reçu beaucoup d’attention de la part des banques centrales du monde entier ces derniers temps

La Bangko Sentral ng Pilipinas (BSP), qui est la banque centrale des Philippines, a révélé à CNN Philippines qu’elle n’émettra pas de monnaie digitale de banque centrale (CBDC) de sitôt, même si le pays a connu un pic d’activité dans ce nouveau secteur.

Benjamin Diokno, le gouverneur de la BSP, a révélé cette nouvelle lors d’un point de presse jeudi. Il a ajouté que la banque ne poursuivrait pas la recherche et le développement d’une CBDC pendant la durée de son mandat qui se termine en 2023.

L’annonce a eu lieu après une étude exploratoire de la banque centrale sur la viabilité d’une monnaie digitale soutenue par l’Etat aux Philippines. Diokno a expliqué qu’il reste encore beaucoup de travail à faire avant qu’un peso philippin numérique puisse être émis.

En juillet de cette année, la banque centrale a créé un comité chargé d’étudier la faisabilité et les implications politiques de l’émission de sa propre CBDC. L’intérêt de la banque centrale pour les devises digitales a coïncidé avec l’augmentation des paiements numériques dans le pays – et la crise sanitaire du COVID-19 qui a poussé les gens à se tourner vers les transactions numériques.

Globe Telecom, l’un des principaux opérateurs de téléphonie mobile à l’origine de l’application GCash, a déclaré que le nombre de ses utilisateurs enregistrés avait grimpé en flèche de 150 % au cours du mois de mars. En mai, le montant total des paiements effectués sur la plateforme a été multiplié par 8 par rapport à l’année précédente.

GCash est le plus grand fournisseur de services d’argent mobile du pays ainsi que le plus grand portefeuille mobile, avec 20 millions d’utilisateurs enregistrés.

Dans toute l’Asie, les banques centrales ont étudié la viabilité de la poursuite de l’utilisation des devises numériques. Le gouvernement du Japon a déclaré que la banque centrale a fait l’expérience d’une CBDC et qu’un yen numérique ferait partie du programme législatif de cette année.

La Thaïlande s’est également engagée dans des recherches pour une CBDC, la banque centrale travaillant sur un projet de développement du prototype du système de paiement pour les entreprises disposant d’une CBDC. Ce projet s’appuiera sur l’initiative blockchain existante de la Banque de Thaïlande, le projet Inthanon.

Cependant, la Chine a pris de l’avance dans la course à une CBDC, le pays ayant déjà lancé le pilote de son projet national de devise numérique, le Digital Currency Electronic Payment (DCEP) plus tôt cette année.

Traduit par Carolane de Palmas