Home > News > Les stablecoins représentent un risque plus important pour la stabilité financière selon Lagarde

Les stablecoins représentent un risque plus important pour la stabilité financière selon Lagarde

Christine Lagarde estime que les « stablecoins » et le jeton « Libra » de Facebook présentent plus de risques pour la stabilité financière et la souveraineté monétaire actuelle que le Bitcoin

La présidente de la Banque Centrale Européenne (BCE), Christine Lagarde, estime que le Bitcoin et autres crypto-devises ne constituent pas une menace pour la stabilité financière mondiale. Elle pense en revanche que les stablecoins et le jeton de Facebook « Libra » pourraient poser plus de risques pour la stabilité et la souveraineté monétaires.

Lagarde s’est exprimée dans un article publié hier dans le magazine L’ENA hors les murs. La présidente de la BCE a partagé son point de vue sur l’avenir de la monnaie et a abordé divers sujets, dont le Bitcoin et autres crypto-monnaies.

Elle a commencé par reconnaître l’importance de la technologie de la blockchain, qui a contribué à introduire de nouvelles opportunités – mais aussi de nouveaux risques – dans le système financier mondial.

Lagarde a souligné la force apparente des crypto-monnaies où il n’y a pas besoin d’un intermédiaire tiers de confiance dans les transactions grâce aux preuves cryptographiques et à l’intégrité des enregistrements mis en place par la technologie du grand livre distribué (DLT).

Selon Lagarde, la seule menace qui pèse sur les crypto-monnaies est l’absence de valeur stable. Elle a déclaré que « les utilisateurs ne peuvent pas compter sur le maintien d’une valeur stable des crypto-actifs : ils sont très volatils, illiquides et spéculatifs, et ne remplissent donc pas toutes les fonctions de la monnaie ».

Les stablecoins sont risqués

Lagarde a poursuivi en soulignant que, contrairement au Bitcoin, les stablecoins font peser de graves risques sur la stabilité financière, malgré leur capacité à stimuler l’innovation dans le domaine des paiements et à favoriser l’intégration des réseaux sociaux, du commerce et d’autres plateformes.

L’ancien directeur du Fonds Monétaire International (FMI) a ajouté que les stablecoins tentent de résoudre le manque de stabilité et les problèmes de confiance des crypto-monnaies régulières en rattachant leurs jetons à une monnaie fiat stable et fiable émise par les États.

Lagarde a averti que si les stablecoins comme Libra de Facebook se répandent, ils pourraient menacer la stabilité financière et la souveraineté monétaire actuelles. Elle a souligné que si l’émetteur d’un stablecoin ne peut garantir une valeur fixe pour son jeton, ou est perçu comme incapable d’absorber les pertes, il en souffrira probablement.

Elle a également déclaré que « l’utilisation des stablecoins comme réserve de valeur pourrait déclencher un déplacement important des dépôts bancaires vers les stablecoins, ce qui pourrait avoir un impact sur les opérations des banques et la transmission de la politique monétaire ».

Le président de la BCE se méfie du contrôle des stablecoins par les entreprises technologiques mondiales. Elle estime que cela pourrait présenter des risques pour la compétitivité et l’autonomie technologique puisque les entreprises tireraient parti de leur avantage concurrentiel et de leur contrôle des grandes plateformes.

Dans l’ensemble, Lagarde estime que la position dominante des entreprises technologiques pourrait décourager la concurrence et nuire au choix des consommateurs. Elle pourrait également susciter des inquiétudes quant à la confidentialité des données et à l’utilisation abusive des informations personnelles.

Traduit par Carolane de palmas

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.