L’ex-chef de l’agence de crypto-monnaies VaultAge Solutions déclaré en faillite

Jusqu’à 2 000 investisseurs devraient perdre 227 millions de ZAR (13,3 millions de dollars) après que Breedt ait manqué à ses promesses de remboursement

Drapeaux de l'Afrique du Sud
Le domaine de golf de Silver Lakes à Pretoria, où Breedt se cachait après que des investisseurs furieux aient tenté de le traquer avec des « agents de recouvrement ».

Willie Breedt, le tristement célèbre investisseur de Bitcoins, qui a fait la une des journaux sud-africains ces dernières semaines, a été déclaré en faillite.

Un rapport de News24 publié plus tôt dans la journée a révélé que plus de 2 000 investisseurs dans la société obsolète de Breedt, VaultAge Solutions (VS), vont perdre environ 227 millions de ZAR (13,3 millions de dollars) après les promesses faites par Breedt de verser des rendements que leurs investissements n’ont pas tenues.

Vendredi, Simon Dix, qui était l’un des plus gros investisseurs, a demandé avec succès un ordre de séquestration contre Breedt. Son ordre a été accordé par la Haute Cour du Gauteng à Pretoria.

Dix avait confié plus de 7,5 millions de ZAR. Il était originaire du Hilton dans le KwaZulu-Natal.

En janvier dernier, Breedt a déménagé de Krugersdop, situé dans le Gauteng, vers le luxueux domaine de la Marina Martinique à Aston Bay, près de Jeffreys Bay.

Il y a tout juste deux semaines, il a choisi de se cacher après que des investisseurs furieux aient fait appel aux services d’un groupe de « collecteurs de dettes » pour localiser Breedt et récupérer leur argent en leur nom.

Breedt a réussi à ouvrir un dossier d’intimidation avec la police de Jeffreys Bay avant de disparaître. Cependant, en attendant le verdict de la demande de séquestration déposée par Dix, les enquêteurs ont réussi à retrouver Breedt dans une maison d’hôtes située dans le domaine de Silver Lakes à Pretoria.

Il a été révélé que, dans une nouvelle tentative de dissimulation de son emplacement, Breedt n’avait pas réservé dans la maison d’hôtes sous son propre nom mais sous celui d’un ami.

Le shérif du tribunal, assisté de la police, des Hawks et d’une équipe de spécialistes des crypto-monnaies, a effectué une descente dans une maison située à Silver Lakes que Breedt aurait utilisée comme cachette depuis mi-juin. Cela s’est produit quelques jours après que l’ordre de Dix ait été accepté.

Ils lui ont signifié l’ordre du tribunal alors qu’il était avec un ami médecin, qui se trouvait également résider à Silver Lakes. Au cours de la descente, de nombreux appareils électroniques ont été confisqués, dont un ordinateur portable et un nano stick.

Auparavant, le groupe d’investisseurs avait réussi à obtenir une ordonnance du tribunal pour que deux comptes bancaires sud-africains appartenant à Breedt and VS soient gelés.

News24 a souligné que les rumeurs selon lesquelles Breedt aurait été arrêté vendredi n’étaient pas fondées.

La Banque Centrale sud-africaine a chargé PricewaterhouseCoopers d’ouvrir une enquête sur VS et sur tous les agents qui ont été impliqués dans la vente de crypto-monnaies au nom de la société.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader