Home > News > L’Iran interdit les activités de minage de crypto-monnaies pendant 4 mois

L’Iran interdit les activités de minage de crypto-monnaies pendant 4 mois

Le gouvernement iranien a interdit les activités de minage de crypto-monnaies jusqu’en septembre 2021, suite à une série de coupures d’électricité dans les grandes villes du pays.

Le président iranien Hassan Rouhani a annoncé hier que le gouvernement avait interdit les activités de minage de crypto-monnaies pendant 4 mois. Le minage du Bitcoin (BTC) et d’autres crypto-monnaies ne sera donc plus autorisé avant le 22 septembre.

Le gouvernement iranien a pris cette mesure en raison d’une série de coupures d’électricité qui ont frappé les grandes villes du pays. Il a imputé la responsabilité de ces pannes à la sécheresse, à une augmentation de la demande d’électricité pendant l’été et aussi au minage de crypto-monnaies.

« L’interdiction du minage de crypto-monnaies prend effet immédiatement jusqu’au 22 septembre … Environ 85 % du minage actuel en Iran n’est pas autorisé » a déclaré le président.

Cette décision est surprenante, car l’Iran est l’un des principaux centres de minage de crypto-monnaies dans le monde. Selon une nouvelle étude d’Elliptic, le pays représente 4,5 % de toutes les activités de minage de Bitcoins dans le monde. Selon cette étude, l’Iran pourrait générer 1 milliard de dollars par an grâce aux activités de minage de crypto-monnaies.

L’Iran a été l’un des rares pays à légaliser officiellement les activités de minage de crypto-monnaies. Le pays compte 50 centres de minage sous licence dans 14 de ses provinces. De plus, l’Iran a fortement dépendu des crypto-monnaies pour contourner les sanctions économiques actuelles imposées par les États-Unis. Les mineurs du pays sont obligés de vendre leurs crypto-monnaies à la Banque centrale d’Iran (CBI) qui les utilise pour importer des produits, contournant ainsi les sanctions économiques.

Malgré cela, le gouvernement iranien s’est plaint que le minage de crypto-monnaies mettait à rude épreuve son approvisionnement en électricité. Le fournisseur d’électricité du pays, Tavanir, a déclaré que les centres de minage de crypto-monnaies en Iran consomment environ 209 mégawatts d’électricité. Cependant, le gouvernement s’est plaint à plusieurs reprises que les gens minent illégalement des crypto-monnaies à la maison et dans les mosquées, ce qui exerce une pression supplémentaire sur son approvisionnement en électricité.