Home > News > Louis Vuitton, Cartier et Prada adoptent une solution basée sur la blockchain

Louis Vuitton, Cartier et Prada adoptent une solution basée sur la blockchain

Les marques de luxe Louis Vuitton, Cartier et Prada ont déployé une solution basée sur la technologie de la blockchain qui permettra d’authentifier leurs produits de luxe et de garantir leur authenticité. 

Les entreprises Moët Hennessy Louis Vuitton (LVMH), Cartier et Prada se sont associés pour déployer une solution blockchain permettant à leurs clients d’obtenir un certificat d’authenticité pour les produits de luxe qu’ils achètent.

Ce partenariat réunit certaines des plus grandes marques de luxe au monde. Selon la déclaration commune publiée par les entreprises, elles utiliseront la blockchain Aura pour suivre l’origine de leurs produits et fournir un certificat d’authenticité.

La solution blockchain à la disposition des marques permettra de donner aux acheteurs l’assurance que les produits qu’ils achètent sont authentiques. Elle rend également les produits traçables, ce qui garantit la transparence de l’activité ayant eu lieu autour des produits achetés.

Antonio Belloni, Directeur Général de LVMH, a expliqué que la solution fournira un certificat de garantie crypté qui aidera les clients à savoir si un produit est une version originale ou s’il s’agit d’une contrefaçon. Il a ajouté que, bien que de tels certificats existent dans l’industrie du luxe depuis plusieurs années déjà, la réputation de la blockchain en tant que technologie immuable rend leur solution supérieure.

Cyrille Vigneron, PDG de Cartier, a souligné que la blockchain Aura est encore jeune et qu’elle continuera certainement de se développer pour proposer davantage de solutions et de fonctionnalités.

L’entreprise est déjà familiarisée avec la solution après l’avoir utilisée pour sa fonction de retour en ligne. Elle permet en effet aux acheteurs de prendre une photo et de la télécharger sur la blockchain pour prouver que l’état d’un produit est toujours acceptable avant de le retourner.

Belloni a ajouté que ce partenariat est un moyen d’établir une norme dans l’industrie plutôt que de laisser chaque entreprise développer sa propre solution. Il a ajouté qu’Aura est en pourparlers avec d’autres marques de luxe, mais n’a pas révélé quelles sont les entreprises qui pourraient rejoindre le consortium.

Selon Belloni, les rivaux ne peuvent pas accéder aux données cryptées concernant les clients sur la blockchain : « la confiance est la seule clé sur laquelle notre industrie est fondée et nous voulons vraiment  la préserver » a-t-il ajouté.

Le déploiement de la technologie de la blockchain facilitera la revente de produits de luxe sur le marché secondaire, puisqu’il existe un certificat d’authenticité garantissant l’origine du produit.

Bien qu’ayant adopté une solution basée sur la blockchain, les deux dirigeants ont déclaré qu’ils n’étaient pas prêts à accepter les crypto-monnaies comme moyen de paiement pour leurs produits de luxe.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.