L’Ukraine, la Russie et le Venezuela, leaders mondiaux dans l’adoption des crypto-monnaies

Un rapport publié par Chainalysis a montré que ces trois pays sont en avance en termes d’adoption des crypto-monnaies

Image d'une rue en Ukraine
Le classement de l’Ukraine en tête de liste est une surprise pour beaucoup

Selon un rapport récemment publié par Chainalysis, l’Ukraine est leader en matière d’adoption des crypto-monnaies, suivie par la Russie et le Venezuela.

Le rapport, intitulé « Global Crypto Adoption Index 2020 », évalue la position de chaque pays selon quatre critères :

  1. Valeur des crypto-monnaies reçue sur la chaîne (on-chain) pondérée par la parité de pouvoir d’achat (PPA) par habitant
  2. Valeur de détail transférée sur la chaîne (on-chain) pondérée par la PPA par habitant
  3. Nombre de dépôts en crypto-monnaies sur la chaîne (on-chain) pondéré par le nombre d’internautes
  4. Volume de trading des échanges de pair-à-pair (P2P) pondéré par la PPA par habitant et le nombre d’internautes

Le but du rapport serait de mettre en évidence les pays qui sont leaders en matière d’adoption de crypto-monnaies.

« Alors que le trading et la spéculation sont importants pour l’économie des crypto-monnaies, nous avons voulu que notre indice mette l’accent sur l’adoption de base par les utilisateurs quotidiens. Après tout, toute spéculation à long-terme sur les crypto-monnaies est probablement basée sur l’idée que les crypto-monnaies peuvent devenir un moyen courant de transfert de valeurs et, à terme, de paiements » explique le rapport.

« Notre indice est destiné à montrer quels pays sont en train d’être les leaders de cette éventualité ».

De plus, l’indice prend également en compte le volume des trades effectués sur les crypto-bourses de pair-à-pair (P2P), pondéré à la fois par le nombre d’internautes et la PPA.

Le rapport indique que de nombreux pays connaissent des niveaux de développement inégaux dans le secteur des crypto-monnaies. La pondération par habitant de l’indice classe la Chine en mauvaise position en termes de nombre de dépôts sur la chaîne et de trade P2P en raison de sa forte population, ce qui ramène le pays au quatrième rang mondial – même si le pays domine les classements sur la chaîne à la fois en termes valeur de détail et de valeur totale.

À l’autre bout du spectre, les deux pays les plus performants en termes de volume d’échanges P2P, à savoir le Kenya et le Venezuela, se classent parmi les 5 premiers du classement général, même si aucun d’entre eux n’a atteint les 10 premiers rangs dans aucune autre mesure.

Selon Chainalysis, le Venezuela est un « excellent exemple » des forces qui contribuent à l’adoption des crypto-monnaies dans les pays émergents, en particulier dans sa fonction d’atténuation de l’instabilité économique pour les résidents vénézuéliens.

Le rapport a également classé le Vietnam en deuxième position pour la valeur des transactions de détail et de toutes les transactions sur la chaîne, même si le gouvernement local a déjà tenté à plusieurs reprises de sévir contre les crypto-monnaies dans le passé.

Aucune nation d’Europe occidentale n’a réussi à figurer dans la liste des 10 premiers pays pour l’adoption des crypto-monnaies.

Traduit par Carolane de Palmas