Actualités

Manoir à vendre, Bitcoins acceptés : comment le BTC envahit les offres immobilières

0 Commentaires

Un manoir new-yorkais mis en vente en octobre 2018 est achetable en Bitcoins. Cette offre immobilière d’un genre nouveau montre que l’intérêt du public pour les investissements en cryptomonnaies est bien présent. Ce type d’opportunités devrait donc se multiplier dans les années à venir.

Ce n’est pas la première fois qu’un manoir est mis en vente contre du BTC

Un manoir new-yorkais en vente

À New York, le président de R.G. Niederhoffer Capital Management a décidé de vendre son manoir, après cinq années de rénovation. L’originalité de l’affaire ? Le bien est achetable en dollars, mais aussi en Bitcoins (BTC). Vous pourrez l’obtenir pour la modeste somme de 15.9 millions d’USD, ou l’équivalent en BTC. Pour l’instant, aucun acheteur potentiel ne s’est fait connaître.

Le millionnaire Roy Niederhoffer est particulièrement attaché au Bitcoin, qu’il voit comme une monnaie d’avenir : « Je crois vraiment au Bitcoin. Je suis vraiment optimiste sur le sujet et je veux en obtenir plus ». Il paiera par contre les coûts de procédure d’achat avec une monnaie fiduciaire. Situé à Manhattan près de Riverside Park, avec une vue sur la rivière Hudson, le bien est particulièrement attractif. Mais saura-t-il trouver un acheteur misant sur le Bitcoin ? Il semblerait que oui, si on en croit les autres opportunités immobilières qu’on a pu voir cette année.

Le Bitcoin envahit petit à petit l’immobilier

Malgré une hésitation initiale compréhensible, le marché de l’immobilier s’ouvre de plus en plus aux achats en Bitcoins. Cet été, un manoir romain du XVIe siècle avait déjà été mis en vente pour 42 millions de dollars… ou l’équivalent en cryptomonnaies. En juillet, c’était au Texas qu’il fallait se rendre pour acheter une maison en BTC. Pour l’instant, le procédé concerne surtout des grandes maisons et manoirs, mais il devrait se démocratiser.

Le Bitcoin (et les autres cryptodevises) ont plusieurs avantages quand il s’agit d’échanger de grandes sommes. D’une part, ils permettent d’éviter les frais habituellement pris par les banques ou les autres services de vérification. De deux, la traçabilité de la blockchain fait que le paiement est sécurisé et permet d’éviter les risques de fraude. Pour certains professionnels de l’immobilier comme Stephan Burke, les monnaies virtuelles représenteront même 20 à 30 % des ventes immobilières d’ici à 5 ans.

Pour l’instant, c’est le Bitcoin qui domine les offres immobilières en monnaies virtuelles

Le BTC : une alternative aux systèmes de paiement classiques

Pour beaucoup d’investisseurs, le Bitcoin représente donc une alternative qui permet de passer outre les limitations gouvernementales. Dans un pays comme la Chine, où les transferts d’argent sont très contrôlés, le Bitcoin est ainsi une opportunité d’investir dans l’immobilier sans avoir à se soumettre aux limites d’envoi.

Et les monnaies virtuelles pourraient aussi permettre d’attirer une frange de la population peu encline à acheter des biens immobiliers : la Génération Y. Un sondage de 2018 montrait même que les Millennials américains préfèrent le Bitcoin aux autres actifs. On devrait donc voir de plus en plus d’offres d’investissement en cryptos se développer.

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.