Actualités

NEO : vous pouvez gagner 10 000 $ en reportant les bugs

0 Commentaire

Le 20 septembre 2018, l’altcoin NEO a officiellement lancé son programme de vulnérabilité. Le but est de découvrir les bugs et failles de la plateforme, avec à la clef 10 000 $ pour les utilisateurs suffisamment talentueux pour les débusquer. À la croisée entre l’opération de communication et un vrai besoin de sécurité, cette initiative devrait faire parler d’elle.

NEO crypto-monnaie – c’est quoi ? Apprenez-en plus sur l’Ethereum de Chine.

Logo de NEO : l'altcoin veut trouver les bugs menaçant sa sécurité
NEO compte sur le pouvoir de sa communauté pour chasser les bugs

Les récompenses à la communauté : une habitude pour NEO

Il semblerait que NEO compte utiliser ce type d’appâts pour les utilisateurs de manière régulière. Une semaine avant l’annonce du programme de vulnérabilité, l’altcoin avait déjà lancé une compétition de créativité. Le but était de trouver de nouveaux visuels pour le site Internet et l’icône de la startup, avec à la clef pas moins de 30 000 $ de récompense.

Ces récompenses d’ordre pécuniaire peuvent attirer, mais elles font parfois grincer des dents. Certains reprochent à NEO de ne pas recruter directement graphistes et développeurs pour s’occuper de ces tâches somme toute assez classiques dans le développement d’une monnaie virtuelle. Malgré ces hésitations, NEO reste cependant une cryptodevise susceptible d’exploser prochainement.

Un alléchant programme de vulnérabilité

Le programme lancé le 20 septembre devrait en intéresser plus d’un. Le but est de trouver les bugs et failles de la plateforme, puis de les classer selon le système OWASP. Quatre niveaux de risque seront donc utilisés : critique, haut, moyen et bas. Les problèmes les moins critiques pourront faire gagner à ceux qui les trouvent 500 $ en NEO. Pour les problèmes les plus sérieux, la récompense pourra aller jusqu’à 10 000 $ en NEO. Le gain est donc suffisamment alléchant pour attirer de nombreux chasseurs de bugs.

Cette pratique n’est cependant pas une nouveauté. L’Ethereum (ETH), le plus grand concurrent de NEO propose déjà un « bounty program » pour les chasseurs de bugs, mis en place en 2015. Plus récemment, c’est EOS (EOS) qui avait permis à un hacker de gagner 120 000 $ en juin 2018. NEO est donc loin d’être le premier !

Sécurité des réseaux : le programme de vulnérabilité d'EOS est lancé
Les failles de sécurité sont la hantise des cryptodevises

Vers NEO 3.0 ?

Ces efforts semblent se conjuguer pour anticiper la très attendue sortie de NEO 3.0. Cette mise à jour devrait permettre à la plateforme de revoir sa scalabilité, tout en corrigeant certains problèmes. Le but pour celle qu’on surnomme l’Ethereum de Chine est de montrer qu’elle est suffisamment stable et performante pour attirer de nouveaux acteurs et contributeurs, mais aussi pour booster les achats de NEO.

Cette stratégie semble payante : la plus grande communauté chinoise de NEO, NewEconoLabs devrait lancer début octobre son Neo Name Service (NNS). Si c’est un succès, on pourrait ainsi commencer à utiliser des noms de domaine .neo sur la plateforme. NEO se rêve en leader de la smart economy, sa stratégie semble ainsi s’accélérer fin 2018 pour se donner tous les moyens de parvenir au but.

Noter cet avis

Ajoutez un commentaire

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.