Nvidia poursuivi en justice pour avoir sous-estimé de plusieurs milliards ses revenus tirés des cryptos

Les investisseurs affirment que la société de processeurs graphiques Nvidia est plus dépendante des crypto-monnaies qu’elle ne le laisse paraître.

Plateforme de minage de Bitcoins
Les technologies créées pour les appareils de gaming et celles proposées aux mineurs de crypto-monnaies sont très similaires.

Les investisseurs de Nvidia ont intenté une action en justice contre l’entreprise pour fausse déclaration de leurs revenus.

Très connus comme concepteurs d’unités de traitement des images (GPU) et de processeurs informatiques pour les technologies, Nvidia, ainsi que Advanced Micro Devices (AMD), ont vu leurs ventes augmenter sensiblement il y a deux ans grâce à une évolution de leurs activités vers le minage de crypto-monnaies.

Bien que leurs produits aient été conçus à l’origine pour les développeurs de jeux, les GPU se sont avérés efficaces pour résoudre des problèmes mathématiques complexes, ce qui les rend donc utiles pour le minage de crypto-devises.

Alors que le boom s’essoufflait, Nvidia et AMD ont connu simultanément une baisse des livraisons et une augmentation de leurs inventaires. La demande pour leurs produits ralentissait également en raison de la baisse des prix des crypto-monnaies et de la rentabilité de l’activité de minage.

Le flux de revenus provenant de la fournitures de machines aux mineurs de crypto-monnaies, que les deux sociétés promettent de classer dans la catégorie des fabricants d’équipements d’origine (Original Equipment Manufacturer (OEM)), aurait en fait été classé dans la catégorie « jeux ».

Le procès indique que Nvidia a sous-estimé l’ampleur de sa dépendance vis-à-vis des ventes de ses machines pour le minage de crypto-devises à ses investisseurs.

Ainsi, le procès nomme plusieurs membres de la direction de Nvidia, comme le directeur général Jensen Huang, en tant que défenseurs – la plainte collective étant déposée au nom de tous les investisseurs de la société.

De plus, le recours collectif désigne également le directeur financier de Nvidia, Collette Kress, et le vice-président exécutif, Jeff Fisher, comme étant les personnes directement responsables de la sous-estimation de ces revenus.

Les employés basés en Chine et en Russie ont joué un rôle crucial pour savoir si la société trompait réellement les investisseurs. En effet, la plupart des opérations de minage de crypto-devises sont situées dans ces pays en raison du faible coût de l’énergie.

Les plaignants affirment que Nvidia a induit les investisseurs en erreur en raison des allégations suivantes faites par la direction :

  • Les revenus tirés de la vente de produits pour faciliter le minage de crypto-devises n’étaient pas significatifs par rapport aux revenus totaux de la société pendant la période couverte par le procès
  • La forte augmentation des revenus « gaming » de Nvidia pendant le boom des crypto-monnaies provenait des ventes faites aux joueurs, et non aux mineurs
  • Les revenus provenant des produits pour le minage de cryptos n’ont été pris en compte que dans le segment « OEM ». Cependant, les deux tiers des revenus du minage ont été classés dans le segment des « jeux » d’après le procès

Au-delà de ces transgressions, les plaignants allèguent également que la direction de Nvidia était non seulement pleinement consciente de ce qui se passait, mais qu’elle a également continué à cibler les mineurs de crypto-monnaies après avoir constaté la hausse de la demande.

 

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader