OKEx suspend les retraits suite à l’arrestation du fondateur

L’absence du détenteur de la clé privée empêche la réalisation des transactions, mais la sécurité des actifs « reste inchangée ».

Image de la crypto-bourse OKEx sur un smartphone
Le fondateur est connu pour son implication dans la gestion des finances de l’entreprise et est supposé être le détenteur de la clé privée

OKEx, une crypto-bourse basée à Malte, a suspendu les retraits de crypto-monnaies sur la plateforme après que son fondateur chinois ait été emmené par la police.

Xu Mingxing a été emmené par la police il y a une semaine et, selon un proche de l’entreprise, n’a pas été vu récemment sur son groupe de réseaux sociaux lié à son travail. Aucun détail n’a encore été divulgué sur l’enquête.

Récemment, il y a eu des indications d’une nouvelle répression des activités de blanchiment d’argent sur les plateformes de crypto-trading de gré-à-gré (OTC).

OKEx a révélé dans une déclaration que la suspension des retraits a eu lieu parce que l’un des détenteurs de la clé privée de la crypto-bourse coopère actuellement avec le bureau de sécurité publique dans le cadre d’une enquête en cours. Deux personnes proches de la crypto-bourse spéculent sur le fait que le détenteur de la clé est Xu, car il est connu pour être un magnat qui a un style de gestion particulier des finances de la société.

La crypto-bourse a déclaré qu’elle était actuellement « déconnectée » du détenteur de la clé, ce qui l’a empêchée d’autoriser toute transaction. OKEx a toutefois rassuré ses clients en leur assurant que la sécurité des actifs de leurs clients ne serait pas affectée par l’événement.

Le directeur général (CEO) d’OKEx, Jay Hao, a déclaré sur Weibo que la décision de suspendre temporairement les retraits était due aux problèmes personnels du détenteur de la clé privée.

Ce n’est pas la première fois que Xu a des problèmes. En septembre 2018, il a été arrêté par la police en plein milieu d’un conflit avec des investisseurs qui avaient subi d’énormes pertes sur sa plateforme d’échange de Bitcoins, OKCoin.

De nombreux investisseurs se sont plaints le 5 septembre de cette année-là, lorsque la valeur du Bitcoin et d’autres crypto-monnaies a chuté de près de 10 %. La plateforme OKCoin s’est alors effondrée, ce qui a entraîné des pertes massives pour de nombreux investisseurs qui y échangeaient des futures sur crypto-monnaies.

Dans le passé, OKCoin et d’autres plateformes de trading de BTC basées en Chine ont fermé leurs opérations de trading en Chine continentale et ont déménagé à l’étranger après que les régulateurs aient interdit la levée de fonds par le biais d’offres initiales de jetons (ICO) en août 2017.

Après cet événement, Xu a fondé OKEx et s’enregistrait en Malaisie, le site internet d’OKEx confirmant que les opérateurs de la crypto-bourse sont basés à Malte et aux Seychelles.

OKCoin et OKEx ont toujours des bureaux à Pékin et à Shanghai et permettent aux investisseurs nationaux de trader les crypto-monnaies par le biais du trading OTC. Les utilisateurs peuvent acheter des crypto-monnaies populaires auprès de marchands qui ont été vérifiés par OKEx similaire aux plateformes d’e-commerce telles qu’Amazon.

Traduit par Carolane de Palmas