Actualités EOS

EOS Classic a fermé – que s’est-il passé ?

0 Comments

Les serveurs d’EOS Classic (EOSC), un fork d’EOS, ont fermé à la mi-octobre 2018. L’altcoin, qui était une forme hybride à mi-chemin entre l’Ethereum et une monnaie qui pouvait être minée, avait déjà suscité la méfiance de la communauté des cryptomonnaies. Si cette fermeture n’a pas de réel impact sur les marchés des altcoins, elle est plus négative pour les mineurs, qui ont perdu leurs investissements dans l’EOSC.

L’EOS Classic n’avait de fork que le nom, il était plutôt basé sur l’Ethereum

EOS Classic, c’est quoi ?

Il est probable que vous n’ayez jamais entendu parler d’EOS Classic : l’altcoin est resté plutôt confidentiel, malgré son nom, qu’il partageait avec EOS (EOS). EOS Classic est une version d’EOS basée sur l’Ethereum (ETH), mais il est minable à l’inverse de ces deux cryptodevises. Ces caractéristiques avaient laissé la communauté dubitative, qui ont vu en EOSC une monnaie un peu fourre-tout.
Et son lancement n’a fait que renforcer cette impression. À l’inverse d’autres cryptomonnaies ayant subi un long processus de gestation, EOS Classic a été lancé très rapidement, mettant à la disposition des mineurs sa monnaie en quelques semaines. Rappelons qu’il est possible d’acheter des EOS, mais pas de les miner.

Monnaie réelle ou exit scam ?

On peut se demander pourquoi EOS Classic partage le nom d’EOS, tant les deux cryptomonnaies étaient différentes. L’opacité de l’altcoin et ses promesses de récompenses rapides ont éveillé la méfiance de la crypto-communauté. Pour beaucoup, EOS Classic présentait des risques, notamment d’un exit scam, cette arnaque qui consiste à partir avec la caisse alors que des utilisateurs ont commencé à investir dans la monnaie virtuelle.

Il semblerait que cette peur ait été fondée. Le 14 octobre, EOS Classic avait annoncé le passage du projet en mainnet (il était jusque-là en phase préliminaire). L’altcoin avait confirmé aux mineurs que la somme minée jusque-là serait transférée sur le nouveau système. Mais depuis, de nombreux problèmes de serveurs ont été signalés, jusqu’à la confirmation que ces derniers ont été tout bonnement fermés à la mi-octobre. Selon EOS Classic, cela est dû au conflit sur le nom. Mais pour beaucoup, c’est simplement la preuve que le EOSC était voué à disparaître dès le début.

L’arrêt d’EOS Classic est une mauvaise nouvelle pour les mineurs

Manque à gagner pour les mineurs

Pour les mineurs, c’est un coup dur. EOS Classic a tout simplement disparu des radars. Pour ceux qui utilisaient leurs coûteuses machines pour miner l’EOSC c’est une très mauvaise nouvelle : ils ne pourront pas regagner les frais avancés. À l’inverse du minage de Bitcoin, les tokens ont été créés semble-t-il sans réel système de support. Ils n’ont plus de valeur réelle, car l’EOS Classic n’a jamais été intégré aux plateformes de trading.

L’EOS Classic a surtout séduit les mineurs russes, qui attendaient le listing de l’EOSC pour engranger des revenus. Pour beaucoup, les rumeurs de l’exit scam avaient suffi à dissuader le minage des coins. Mais pour le reste, c’est une dure leçon apprise : lorsqu’un altcoin paraît trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas !

Rate this post

Ajoutez un commentaire

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.