Home > News > Rapport hebdomadaire : Les régulateurs s’intéressent aux plateformes d’échange

Rapport hebdomadaire : Les régulateurs s’intéressent aux plateformes d’échange

Binance est l’une des principales plateformes d’échange de crypto-monnaies à avoir été confrontée à des problèmes de réglementation au cours des dernières semaines.

Les autorités du Pays-Bas émette un avis contre Binance

Il semble que Binance soit maintenant à la une chaque semaine, car elle attire constamment l’attention des organismes de réglementation. 

Cette semaine, la banque centrale néerlandaise, De Nederlandsche Bank (DNB), a lancé un avertissement aux citoyens, indiquant que Binance opère sans licence dans le pays. La banque centrale a ajouté que Binance opère actuellement aux Pays-Bas sans être en conformité avec la loi sur la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. En tant que tel, les citoyens néerlandais ont été invités à ne pas utiliser les plateformes d’échange de crypto-monnaies de Binance.

La plateforme Binance a également reçu l’ordre d’un tribunal britannique de suivre et de geler des crypto-monnaies volées sur les comptes d’un de ses utilisateurs. Fetch.ai aurait perdu 2,6 millions de dollars détenus en USDT, Binance Coin (BNB), Bitcoin (BTC) et autres. 

Binance a également des ennuis judiciaires après que certains traders aient révélé qu’ils demandaient des dommages et intérêts pour avoir perdu des millions de dollars lors de la panne majeure de la plateforme en mai. La panne a duré plusieurs heures et les utilisateurs de Binance n’ont pas été en mesure d’effectuer des activités de trading. Certains traders affirment aujourd’hui que cet événement a conduit à une perte de plusieurs millions de dollars.

De son côté, Binance a apporté des changements à certaines de ses opérations. Après avoir mis fin aux produits dérivés pour les traders européens et de Hong Kong, Binance a annoncé en début de semaine que les restrictions avaient été étendues aux traders australiens. Binance a déclaré qu’elle prend ces mesures pour se conformer aux régulations locales de chaque pays.

Les régulateurs s’intéressent au marché des crypto-monnaies

Le marché des crypto-monnaies vaut désormais 2 000 milliards de dollars et il a attiré l’attention des régulateurs à l’échelle mondiale. En début de semaine, la Commission nationale du marché des valeurs mobilières espagnole a adressé un avertissement à 12 entités, dont les plateformes d’échange de crypto-monnaies Huobi et Bybit, pour avoir opéré sans licence dans le pays. Le régulateur n’a pas révélé s’il y aurait des sanctions, mais il avait mis en garde ses citoyens contre le trading avec ces plateformes.

La Commission australienne des valeurs mobilières et des investissements (ASIC) a également adressé un avertissement à ses citoyens pour éviter qu’ils utilisent des plateformes de trading de crypto-monnaies non autorisées. Selon l’ASIC, les Australiens qui utilisent ces services ne bénéficieraient pas de la protection des investisseurs dont bénéficient les utilisateurs des plateformes agréées.

La Securities and Exchange Commission (SEC) américaine a concentré son attention sur le marché des crypto-monnaies ces dernières semaines. Le président de la SEC a déclaré au Wall Street Journal dans une interview récente que certaines plateformes de finance décentralisée (DeFi) relèvent de la compétence de la SEC puisqu’elles proposent des titres. Gary Gensler a déjà demandé au Congrès américain d’accorder à la SEC plus de pouvoirs et de ressources pour accroître sa surveillance du marché des crypto-monnaies afin d’inclure les plateformes d’échange, les stablecoins et les DeFi.

En Inde, les crypto-monnaies seront bientôt reconnues comme une classe d’actifs tradable si le nouveau projet de loi est adopté. Le gouvernement indien travaille en effet sur un nouveau projet de loi qui reconnaîtrait les crypto-monnaies comme une classe d’actifs tradables. Toutefois, elles ne seraient pas considérées comme ayant cours légal. Cette mesure devrait permettre de clarifier la position du gouvernement sur les crypto-monnaies en Inde.

Wells Fargo mène les efforts d’adoption de cette semaine

Wells Fargo a finalement commencé à accorder à ses clients fortunés l’accès aux crypto-monnaies en début de semaine. Le Bitcoin Fund a été lancé par NYDIG et FS Investments. Il est désormais accessible aux clients fortunés de Wells Fargo.

L’équipe de football néerlandaise PSV Eindhoven a établi un record en devenant la première grande équipe sportive européenne à accepter un contrat de sponsoring complet en Bitcoins. Le PSV Eindhoven s’est associé à Anycoin Direct – le montant total du sponsoring sera payé dans la crypto-monnaie leader. Le leader des fabricants de puces Intel a également acheté des actions Coinbase, s’exposant ainsi indirectement au marché des crypto-monnaies.

La PBC continue de sévir contre le trading de crypto-monnaies dans le pays

La branche de Shenzhen de la Banque populaire de Chine (PBC) est restée fidèle à sa volonté d’éliminer les activités de trading de crypto-monnaies en Chine. La PBC a fermé 11 entreprises de la région pour avoir tradé illégalement des crypto-monnaies. La banque centrale a enquêté sur 46 entreprises opérant dans la région et a déclaré qu’elle allait intensifier ses efforts pour réprimer les activités de trading de crypto-monnaies.

Alors que la plupart des nouvelles en Chine sur les crypto-monnaies sont négatives, le pays continue de faire bon accueil à la technologie blockchain. En début de semaine, Alibaba a lancé sa place de marché de tokens non fongibles (NFT). La plateforme NFT est soutenue par le gouvernement du Sichuan et Alibaba a l’intention d’attirer des écrivains, des artistes, des designers, des développeurs de jeux et des musiciens sur la place de marché.

Coinbase va lancer sa plateforme au Japon avec MUFJ

La principale plateforme d’échange de crypto-monnaies américaine, Coinbase, a l’intention de faire les choses en grand avec sa plateforme d’échange de crypto-monnaies au Japon. Coinbase a obtenu l’approbation réglementaire au Japon plus tôt cette année et s’est maintenant associé au géant financier Mitsubishi UFJ pour lancer Coinbase Japan. En tant que plus grande banque du Japon, MUFJ permettra aux clients japonais d’ouvrir facilement un compte Coinbase et de trader des crypto-monnaies. 

Par ailleurs, au Japon, Liquid, une plateforme d’échange de crypto-monnaies réglementée dans le pays, a été piratée en début de semaine, perdant 94 millions de dollars aux mains des attaquants. En conséquence, la plateforme d’échange de crypto-monnaies a suspendu les dépôts et les retraits de crypto-monnaies puisque les fonds affectés se trouvaient sur son portefeuille chaud.

Galaxy Digitals cherche à lancer un ETF sur les futures sur Bitcoin

La société de gestion d’actifs numériques Galaxy Digitals a déposé auprès de la SEC américaine une demande de lancement d’un ETF sur les futures sur Bitcoins. Contrairement aux autres ETF sur crypto-monnaies, l’ETF sur les futures sur Bitcoin cherche à s’exposer indirectement au Bitcoin. La SEC a récemment déclaré qu’elle était prête à approuver un ETF qui ne cherche pas à s’exposer directement au prix au comptant d’une crypto-monnaie. C’est la raison pour laquelle les sociétés de gestion d’actifs sont en train de préparer le lancement d’un ETF sur les futures sur Bitcoins.

Tags:
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.