Home > News > Réglementation par litige : La communauté réagit à l’affaire Coinbase

Réglementation par litige : La communauté réagit à l’affaire Coinbase

Selon Alex Mashinsky, PDG de Celsius, Coinbase va probablement poursuivre la SEC devant les tribunaux.

Le soutien a afflué de tous les coins de la communauté des crypto-monnaies après que le PDG de Coinbase, Brian Armstrong, ait révélé que la plateforme d’échange de crypto-monnaies basée aux États-Unis était menacée de poursuites par la Securities and Exchange Commission (SEC) en raison de son projet de lancement d’un programme Lend.

Le programme Lend de Coinbase est un programme de yield en crypto-monnaies qui offre des rendements annuels de 4 % sur les dépôts en stablecoin USDC. Dans un tweet de 21 fils, Armstrong a expliqué que la SEC a informé Coinbase que le service était considéré comme une valeur mobilière sans fournir d’explication à ce sujet et a mis en garde contre ce programme.

« Ils refusent de nous dire pourquoi ils pensent qu’il s’agit d’une valeur mobilière. De plus, ils nous assignent un tas de dossiers (nous nous y conformons), exigent le témoignage de nos employés (nous nous y conformons), puis nous disent qu’ils nous poursuivront en justice si nous procédons au lancement, sans nous expliquer pourquoi » a déclaré le PDG.

Des produits similaires sont pourtant déjà proposés par Celsius et BlockFi, les concurrents de Coinbase. Le fondateur et PDG de Celsius Network, Alex Mashinsky, a réagi à l’incident en déclarant que l’industrie des crypto-monnaies méritait plus de clarté sur les décisions de la SEC, notamment concernant l’explication de la façon dont le régulateur classe un produit comme une valeur mobilière.

Mashinsky a expliqué que les actions de la SEC pourraient être le résultat de la tentative de Coinbase de fournir des rendements à la fois sur les crypto-actifs comme l’Ether et sur les dépôts de stablecoins USDC.

« La SEC affirme que le rendement sur l’USDC peut être une valeur mobilière s’il est payé à des investisseurs non accrédités. Coinbase n’a pas demandé la permission pour tous les actifs, mais seulement pour les USDC » a-t-il ajouté. 

Le dirigeant a également déclaré que Coinbase est susceptible de poursuivre la SEC en justice et de faire valoir que l’organisme de réglementation opérait au-delà de sa charte.

Mark Cuban, le propriétaire des Dallas Mavericks, a été consterné par le traitement de l’industrie des crypto-monnaies par la SEC et a conseillé à Armstrong de « passer à l’offensive ».

Il a affirmé que la SEC tentait de parvenir à une régulation par le biais de litiges, ajoutant que Coinbase devrait s’attaquer à la SEC avant que l’organisme de régulation ne s’en prenne à une petite entité de projets de finance décentralisée (DeFi) qui n’a pas les moyens de se défendre et d’obtenir un jugement qui rend la loi claire pour l’ensemble de l’industrie de la DeFi. 

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.