Revolut propose à ses clients des droits de propriété sur les crypto-monnaies

Les clients réguliers peuvent désormais opter pour le trading de crypto-monnaies sur la plateforme, une fonction qui était auparavant réservée aux clients de comptes payants Premium et Metal

Cartes Revolut
Revolut a commencé comme un fournisseur de services de paiement numérique qui cherchait à offrir une alternative à l’expérience bancaire traditionnelle.

Revolut, la populaire banque en ligne, a récemment mis à jour les conditions de son offre de crypto-monnaies afin d’offrir aux utilisateurs un nouveau « droit bénéficiaire » sur leurs crypto-monnaies.

Cette mise à jour intervient peu après que la société britannique ait permis à ses clients réguliers d’accéder pour la première fois au trading de crypto-monnaies. Cette fonction était auparavant réservée à ses clients Premium et Metal.

Les Conditions Générales actualisées de l’entreprise expliquent que les utilisateurs « possèdent désormais les droits sur la valeur financière de toute crypto-monnaie que nous achetons pour vous ».

« Nous détiendrons [les crypto-devises] en votre nom et vous aurez un droit. Cela signifie que vous pouvez nous dire quand les vendre ou les transférer (dans les limites de ces Conditions Générales). Vous avez le contrôle total de vos crypto-monnaies et nous n’agirons qu’en fonction des instructions que vous nous donnerez. Vous ne pourrez pas effectuer de transactions vous-même » expliquent les Conditions Générales.

Les nouveaux droits bénéficiaires sont donc assortis de limitations.

D’une part, les détenteurs de crypto-monnaies ne peuvent transférer des crypto-monnaies qu’à d’autres clients de Revolut qui possèdent également l’application. Cela impliquerait donc le transfert du droit bénéficiaire de l’acheteur dans la quantité de crypto-monnaies stipulée aux vendeurs.

D’autre part, les expéditeurs ne peuvent plus payer en crypto-monnaies en utilisant leur carte Revolut. Toute tentative de paiement avec la carte Revolut pour les utilisateurs qui ne disposent que de fonds en crypto-monnaies échouera.

Revolut, qui se présente comme une alternative à la banque numérique, a également rappelé aux clients que les crypto-monnaies ne sont pas classées de la même manière que l’argent électronique sur leur compte. Par conséquent, elles ne sont pas réglementées par la Financial Conduct Authority (FCA) au Royaume-Uni, ni protégée par le Financial Services Compensation Scheme.

Bien que la société opère au Royaume-Uni depuis 5 ans, elle ne détient pas encore de licence bancaire. Elle ne détient qu’une licence pour l’e-monnaie.

Revolut a récemment lancé une série de nouveaux produits, dont l’introduction de son application et leur partenariat avec la Metropolitan Commercial Bank pour entrer sur le marché américain. Avant mars 2020, les services de Revolut ont attiré plus de 10 millions de clients et n’étaient disponibles qu’au Royaume-Uni et en Europe, les demandeurs américains étant redirigés vers une liste d’attente.

Cette société a été fondée en 2015 et aurait inscrit plus de 250 entreprises et 9 000 clients chaque jour, avec l’objectif d’atteindre le cap des 100 millions dans les 4 prochaines années.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader