Home > News > Revue mensuelle – Mai 2021 : Que va-t-il se passer maintenant que le marché se reprend ?

Revue mensuelle – Mai 2021 : Que va-t-il se passer maintenant que le marché se reprend ?

Le prix du Bitcoin a chuté autour des 30 000 $ malgré l’adoption grandissante du marché des crypto-monnaies par les investisseurs institutionnels.

Le marché des crypto-monnaies a subi des pertes importantes

Le marché des crypto-monnaies a connu l’un de ses pires mois depuis près d’un an, perdant au passage près de 1 000 milliards de dollars. Le Bitcoin, la principale crypto-devise du marché, a plongé de près de 50 %, son cours tombant autour des 30 000 $ après un mouvement de baisse important. Le prix est en train de rebondir et se trade actuellement autour des 40 000 $. Alors que l’Ethereum avait atteint un sommet historique à plus de 4 500 $ au début du mois, il a également perdu plus de 50 % de sa valeur pour se trader juste au-dessus des 2 000 $. Sans oublier les autres crypto-monnaies leaders, dont le Binance Coin, le Cardano, le Dogecoin, le Polkadot, le Litecoin et d’autres, qui ont toutes subi des pertes massives.

La chute des prix a également eu un impact énorme sur le marché. Les principales plateformes d’échange de crypto-monnaies, dont Binance, Kraken, Gemini et Revolut, étaient hors service pendant la chute des cours, ce qui a empêché des millions de traders de profiter du plongeon ou de vendre leurs actifs.

Les institutions financières traditionnelles proposent des services liés aux crypto-monnaies

Malgré le krach, le marché des crypto-monnaies a été adopté par de nombreuses institutions financières traditionnelles. Le géant bancaire UBS a annoncé qu’il explorait différents moyens d’offrir à ses clients un accès aux crypto-monnaies. La banque suisse veut permettre à ses clients fortunés d’investir une partie de leur patrimoine dans des crypto-monnaies. Cependant, elle n’a pas encore décidé des produits d’investissement en crypto-monnaies qu’elle allait proposer.

Citigroup a été la prochaine institution financière à révéler qu’elle travaille à offrir à ses clients des services liés aux crypto-monnaies. La banque d’investissement a déclaré qu’il y avait une forte demande concernant ce type de services de la part de ses différents départements et qu’elle travaillait à leur donner accès à des produits liés aux crypto-monnaies. Toutefois, la banque a précisé qu’elle ne lancerait que des services conformes à la réglementation.

La banque d’investissement Cowen est une autre grande institution financière qui a annoncé son entrée dans l’industrie des crypto-monnaies. La banque a déclaré qu’elle fournirait des services de garde de crypto-monnaies aux hedge funds et aux gestionnaires d’actifs. Cowen serait ainsi l’une des premières sociétés de Wall Street à offrir de tels services à ses clients.

Wells Fargo a également annoncé qu’elle voulait offrir à ses clients fortunés un accès aux crypto-monnaies. La banque a déclaré qu’elle avait l’intention de mettre en place une stratégie de gestion active pour ses clients fortunés. Wells Fargo a déclaré qu’elle s’en tiendrait pour l’instant à une exposition aux crypto-monnaies en raison des risques inhérents présents sur le marché des crypto-monnaies.

Goldman Sachs a commencé à proposer des produits dérivés sur le Bitcoin à ses investisseurs au début du mois. Les clients de la banque ont désormais accès à des contrats à terme non livrables (NDF – non-deliverable forwards), Goldman Sachs achetant et vendant des futures sur BTC dans le cadre de trades en blocs sur le CME Group. S&P Dow Jones a fait de même en lançant 3 indices de crypto-monnaies. Les indices nouvellement lancés suivent la performance du Bitcoin, de l’Ether et une performance combinée du BTC et de l’ETH, mesurée par la capitalisation boursière. La société d’investissement en ligne Saxo Banque a également lancé une offre de produits sur les crypto-monnaies qui permet à ses clients de trader des BTC, des ETH et des LTC contre les principales devises fiduciaires que sont l’EUR, l’USD et le JPY. La société a déclaré que ce service serait disponible à partir d’un seul compte sur marge et que les utilisateurs n’ont pas besoin de maintenir un portefeuille de crypto-monnaies pour cela.

Enfin, MoneyGram a révélé que ses clients américains pourraient retirer leurs avoirs en crypto-monnaies en espèces dans n’importe lequel de ses points de vente dans le pays. Le géant du paiement a déclaré qu’il avait l’intention d’étendre ses services à l’Europe et à d’autres parties du monde dans les mois à venir. MoneyGram a lancé ce service en partenariat avec Coinme.

La SEC a maintenant 2 ETF sur Ethereum à examiner

La SEC américaine examine actuellement 9 demandes d’ETF sur Bitcoin émanant de diverses entreprises. Mais maintenant que l’adoption de l’Ethereum se développe, de nouveaux produits sur l’Ethereum se créent aussi. Ce mois-ci, VanEck et WisdomTree ont en effet déposé des demandes d’ETF sur l’Ether. Ce sont les deux premières propositions d’ETF sur Ether à être soumises aux États-Unis. L’Ethereum est la deuxième plus importante crypto-monnaie par capitalisation boursière et de plus en plus d’investisseurs cherchent à s’exposer à cet actif. Le Canada a déjà approuvé 3 ETF sur Ethereum et quelques ETF sur Bitcoin sont déjà tradés sur diverses plateformes d’échange.

L’interdiction d’activités liées aux crypto-monnaies fait la une

Ce mois de mai a également été caractérisé par des entreprises et des pays émettant des interdictions et des restrictions sur certaines activités liées aux crypto-monnaies. Tesla a annoncé qu’elle n’accepterait plus le Bitcoin comme mode de paiement pour ses voitures électriques. L’entreprise a invoqué l’utilisation massive d’énergie par le Bitcoin et son impact sur l’environnement pour justifier l’arrêt de ce mode de paiement.

La Chine a ensuite enchaîné avec deux nouvelles importantes concernant les crypto-monnaies. La National Internet Finance Association of China, la China Banking Association et la Payment and Clearing Association of China ont annoncé collectivement que les institutions financières et les sociétés de paiement ont l’interdiction de fournir des services aux particuliers et aux entreprises utilisant des crypto-monnaies. Le vice-premier ministre chinois Liu He et le Conseil d’État ont ensuite appelé à une répression des activités de minage et de trading de crypto-monnaies. La Chine est le premier pays de minage de crypto-monnaies au monde, représentant plus de 60 % du total des activités de minage de Bitcoins.

L’Iran est allé plus loin en interdisant les activités de minage de crypto-monnaies pendant 4 mois. Ce pays du Moyen-Orient a imputé au minage de crypto-monnaies la responsabilité des fréquentes coupures d’électricité dans les grandes villes du pays. Les activités de minage en Iran sont désormais suspendues jusqu’à la fin de l’été, bien que le minage de crypto-monnaies génère des centaines de millions de dollars pour l’économie.

PayPal va permettre à ses clients de retirer leurs crypto-monnaies sur des portefeuilles externes

Le géant du paiement en ligne PayPal a déclaré qu’il travaillait sur une fonctionnalité qui permettrait aux utilisateurs de retirer leurs crypto-monnaies dans des portefeuilles tiers. PayPal permet actuellement à ses clients d’acheter, de vendre et de détenir 4 crypto-monnaies. Cependant, ils ne sont pas autorisés à transférer les jetons vers d’autres portefeuilles. L’annonce de PayPal intervient quelques semaines après que la société britannique Revolut ait révélé que ses clients pouvaient retirer leurs Bitcoins vers des portefeuilles externes. La tendance pourrait voir davantage de sociétés de paiement proposer cette fonctionnalité à leurs clients.

Tags: