Ripple continue d’améliorer les paiements transfrontaliers

jeton XRP de RippleLabs. La solution pour les paiements transfrontaliers
Ripple facilite les paiements transfrontaliers grâce à sa technologie. Source : Pixabay.

Depuis ses débuts, Ripple (XRP) travaille pour développer une technologie qui facilite les paiements transfrontaliers que ce soit entre individus ou entre banques. Son RippleNet compte de plus en plus d’adeptes. Encore récemment, un cadre d’American Express (Amex) soulignait les bénéfices de la technologie de Ripple.

Commentaires d’Amex lors d’une conférence

Carlos Corriedo, Directeur Général des Global Payments pour l’Europe, s’exprimait lors de la conférence Wings of Change à Madrid récemment. L’homme aurait selon plusieurs sources fait référence, entre autres, aux excellents résultats d’un test réalisé en collaboration avec Ripple et la banque Santander.

Si ces propos ont été largement relayés par la presse spécialisée, il faut les prendre avec le recul nécessaire. Néanmoins, le simple fait qu’un dirigeant de l’entreprise américaine fasse explicitement référence à la collaboration avec Ripple est déjà une bonne nouvelle en soi et prouve que la coopération entre les deux entreprises est bien ancrée.

Dans tous les cas, il semble évident que la technologie blockchain fait partie intégrante de l’avenir du secteur financier. L’essor des entreprises fintech (dont RippleLabs fait partie) sur ces dernières années le prouve bien.

La technologie Ripple et le cours du XRP

RippleLabs est parvenu à développer une technologie que les banques et autres acteurs du secteur financier encensent la plupart du temps. L’entreprise a acquis au fil des années une expertise reconnue dans le domaine. Le réseau RippleNet n’a cessé de s’étendre au cours de l’année écoulée et compte un certain nombre d’institutions prestigieuses parmi ses membres. Néanmoins, la concurrence est féroce dans le secteur. Il faut compter notamment avec d’autres entreprises liées aux cryptomonnaies comme Stellar (XLM) par exemple mais également le leader historique, Swift, ou encore certaines grandes banques.

Pour ce qui est du jeton XRP, il n’a actuellement qu’un usage limité au sein du RippleNet. Il permet principalement de résoudre certains problèmes de liquidités, en particulier dans les économies émergentes. Certaines banques ou entreprises financières l’utilisent donc via xRapid et il n’est pas exclu que d’autres le fassent également sans que ce soit connu du grand public (par exemple en raison d’accords de confidentialité). Ceci dit, le jeton XRP a bien d’autres perspectives d’avenir.

En effet, XRP a pris son indépendance durant l’année écoulée car Ripple a compris le potentiel de l’altcoin. A cet effet, l’entreprise a d’ailleurs mis en place l’initiative Xpring afin de développer les cas d’usage du jeton XRP.

Xpring a notamment conclu des partenariats avec Coil dont l’objectif est de rémunérer les créateurs de contenu (cela rejoint un peu l’idée de Basic Attention Token ou de Dogecoin par exemple) et Omni, une plateforme de location en ligne. Bien d’autres initiatives sont en place ou en cours de développement.


Le 14 mai, Ripple lançait officiellement son initiative Xpring.

Sur le long terme, nous restons positifs quant à l’évolution du prix du XRP. Tu peux consulter notre analyse technique du cours du Ripple si tu veux en savoir plus.

Et la suite pour Ripple ?

Ripple poursuit actuellement ses efforts de lobbying afin d’ébaucher un cadre réglementaire adéquat et équilibré pour la blockchain et les devises digitales.

Le 18 décembre, Brad Garlinghouse participera à un événement du type Ask Me Anything (AMA) soit en français « Pose-moi toutes les questions que tu veux ». Nous suivrons avec attention cette séance de questions-réponses qui devrait nous éclairer sur l’avenir de Ripple et du jeton XRP. Si tu penses acheter des XRP, tu ferais bien d’en faire autant afin d’avoir une meilleure idée sur le potentiel de ton futur investissement.