Ripple fait de l’œil au Moyen-Orient

Le Ripple (XRP) est une monnaie cryptographique lancée en 2012 qui tente de réunir le monde de la blockchain avec celui de la finance traditionnelle.

La société à la tête de cette devise digitale veut maintenant former de nouveaux partenariats au Moyen-Orient. Pour ce faire, Ripple mise sur les entreprises prospères de Dubaï, le poumon économique des Émirats arabes unis.

Dilip Rao a annoncé le 30 octobre dernier que Ripple comptait s’installer à Dubai

Les Émirats arabes unis accueillent favorablement la blockchain

Ripple a ciblé cet endroit puisque le Moyen-Orient s’est montré très ouvert à la technologie de la blockchain. En octobre dernier, les Émirats arabes unis avaient pris le monde par surprise en annonçant la création de la première cryptodevise nationale, l’emCash. Les résidents de Dubai pourront bientôt faire leurs achats courants et payer leurs factures avec cette devise digitale.

Dans le cadre d’une conférence tenue à Dubai au Global Islamic Economy Summit (GIES), Dilip Rao, directeur mondial de l’Innovation et des Infrastructures de Ripple, a annoncé le 30 octobre dernier que l’entreprise ouvrirait un bureau à Dubai. D’ailleurs, celui-ci a profité de l’occasion pour déclarer que RippleNet comptait maintenant 200 partenaires situés aux quatre coins du globe. Pour exemple, la banque espagnole Santander fait déjà appel à XRP pour effectuer des transferts interbancaires à l’aide de la blockchain.

À l’heure actuelle, Rao a expliqué que les institutions financières impliquées dans les transactions frontalières facturaient des coûts très importants et souvent difficiles à prévoir par les parties impliquées dans le transfert de fonds. Il a d’ailleurs révélé que cet écart s’élevait parfois à 10% dans le cas de petites transactions.

Ce sont les plus démunis qui y perdent le plus au bout du compte. Selon lui, la technologie des registres distribués et le Ripple pourraient permettre de diminuer ces frais de transaction de manière importante.

Dilip Rao a annoncé le 30 octobre dernier que Ripple comptait s’installer à Dubai

Le Ripple continue sa progression

Nous vous rappelons qu’en octobre dernier, le cours du Ripple avait grimpé après le lancement de xRapid. Cette annonce avait suscité l’intérêt des spéculateurs, car cette solution permet de réaliser des paiements internationaux sans devoir recourir à du préfinancement. xRapid devrait à l’avenir avoir un impact important sur l’achat de Ripple, puisqu’il utilise les tokens XRP.

Dans une entrevue accordée le 12 octobre dernier, Cory Johnson, le directeur de la stratégie marketing de Ripple, a affirmé que Ripple était en discussion avec le gouvernement de Donald Trump. Il avait laissé comprendre que Washington s’intéressait au Ripple, notamment en raison du fait qu’on ne pouvait pas le miner. Contrairement à la technologie du Bitcoin (BTC), cette caractéristique permet de réduire l’empreinte environnementale et de contrôler la cryptodevise plus facilement.

En ce moment, le cours du Ripple se situe à environ 0,49$. L’altcoin a atteint la somme de 0,79$ le 21 septembre dernier pour ensuite dégringoler jusqu’à 0,38$ le 11 octobre dernier. Dans les trois dernières semaines, le prix du Ripple a oscillé entre 0,38$ et 0,52$.