Home > News > Santander suit Barclays en bloquant les paiements de ses clients vers Binance

Santander suit Barclays en bloquant les paiements de ses clients vers Binance

Dans un e-mail envoyé hier à ses clients, la banque Santander a expliqué qu’elle essayait de se protéger contre la fraude, suite à l’avertissement de la FCA.

Binance s’est heurté à divers obstacles ces derniers temps, les régulateurs du Royaume-Uni, du Japon et des îles Caïmans ayant tous émis des avertissements contre la plateforme d’échange de crypto-monnaies. Cette situation a conduit certaines banques à essayer d’empêcher leurs clients d’utiliser Binance.

Hier, Santander a commencé à arrêter les paiements vers Binance « dans la mesure du possible » bien qu’il n’y ait aucune restriction sur les paiements de Binance vers les comptes Santander pour le moment. La banque a expliqué dans un e-mail envoyé aux clients hier qu’elle avait pris cette mesure pour protéger les clients contre la fraude, suite à un avertissement de la Financial Conduct Authority (FCA) le mois dernier.

« Nous prenons cette mesure car nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour vous protéger et vous aider à garder votre argent en sécurité » peut-on lire dans l’e-mail. « Nous continuerons à surveiller la situation et nous vous ferons savoir si quelque chose change ».

Santander a souligné que les crypto-monnaies pouvaient être à haut risque et que les investisseurs en crypto-monnaies n’auraient probablement pas accès au Financial Ombudsman Service ou au Financial Services Compensation Scheme si les choses tournaient mal.

La banque a ajouté : « Au cours des derniers mois, nous avons constaté une forte augmentation du nombre de clients au Royaume-Uni qui ont été victimes d’une fraude liée aux crypto-monnaies ».

Cela intervient quelques jours après que Barclays ait bloqué les paiements de ses clients vers Binance par carte de crédit et de débit. La plateforme d’échange de crypto-monnaies a réagi plus tôt cette semaine sur Twitter, suggérant que les actions de la banque étaient « basées sur ce qui semble être une compréhension inexacte des événements ».

Binance a ajouté : « L’avis de la FCA concerne BML [Binance Markets Limited], qui est une société constituée au Royaume-Uni et réglementée par la FCA. BML est une entité juridique distincte et ne propose aucun produit ou service via binance.com ».

Mercredi, le PDG de Binance, Changpeng Zhao, a partagé une lettre sur le blog de Binance dans laquelle il réfléchit aux progrès de la plateforme et à ses prochaines étapes à la lumière des récentes difficultés réglementaires.

Les objectifs futurs de Binance comprennent la formation d’un plus grand nombre de partenariats de conformité, le développement de l’équipe internationale de conformité de la plateforme et une meilleure conformité aux réglementations locales en localisant ses opérations et ses activités.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.