Shenzhen va donner des millions en yuan numérique à ses habitants

Plus de 10 millions de RMB doivent être distribués aux résidents dans le cadre des tests de crypto-monnaies de la Chine

Image du panorama de Shenzhen
La crypto-monnaie doit être distribuée par loterie à 50 000 habitants

Le gouvernement de Shenzhen a annoncé hier qu’il allait tester la nouvelle devise numérique du pays en collaboration avec la Banque populaire de Chine (PBOC) en donnant 10 millions de RMB (1,49 millions de dollars) aux citoyens locaux.

Les dons, financés par le district de Luoho de Shenzhen, pourront être dépensés chez plus de 3 000 commerçants de la région la semaine prochaine, selon le South China Morning Post.

Le paiement électronique en crypto-monnaies (DCEP), comme on l’appelle, sera attribué par le biais d’une loterie avec la distribution de 50 000 enveloppes rouges numériques de 200 RMB (30 dollars) chacune.

Les résidents peuvent participer par l’intermédiaire de iShenzhen, une application blockchain lancée par le gouvernement de Shenzhen en décembre dernier pour permettre aux citoyens de vérifier des documents légaux en ligne. Les gagnants seront annoncés dimanche.

Un portefeuille DCEP sera nécessaire pour bénéficier de la loterie et selon le responsable marketing de l’application crypto-monnaie HashKey Hub, Mo Li, « … il y a quatre portefeuilles développés par les 4 principales banques commerciales ».

On espère que cette initiative stimulera la consommation à Luoho et permettra au public de découvrir la devise numérique dans la ville chinoise qui connaît la croissance la plus rapide. Cette dernière annonce faire partie d’un projet pilote à plus long terme sur le RMB numérique : le ministère chinois du commerce a annoncé en août dernier que des tests du projet DCEP auront lieu dans la région de Beijing-Tianjin-Hebei, dans la région du delta du fleuve Yangtze et dans la région de la grande baie de Guangdong-Hong Kong-Macao, qui comprend Shenzhen.

La Chine est devenue la première grande économie à tester une devise numérique officielle dans le monde réel. Le gouverneur de la PBOC, Yi Gang, a annoncé dans une déclaration publiée en mai de cette année :

« La recherche et l’application de la monnaie digitale de banque centrale peuvent aider à satisfaire efficacement la demande du public en monnaie fiduciaire dans le contexte de l’économie numérique et améliorer la commodité, la sécurité et les caractéristiques anti-contrefaçon des paiements de détail, accélérant ainsi le développement de l’économie numérique chinoise ».

Il a ajouté que des tests seraient également menés lors de « … certains scénarios des prochains Jeux olympiques d’hiver pour vérifier la fiabilité des théories, la stabilité des systèmes, la convivialité des fonctions, la commodité des processus, l’applicabilité aux scénarios et la contrôlabilité des risques ».

Plus récemment, les distributeurs automatiques japonais connus sous le nom de Gashapon, qui sont devenus un dispositif populaire dans les centres commerciaux chinois, ont été ajoutés à la liste des endroits où le PBOC effectue des tests DCEP. De plus, certaines marques américaines, telles que Subway, Starbucks et McDonald’s, ont accepté de participer aux tests de crypto-monnaies, selon la PBOC.

Au total, plus de 1,1 milliard de RMB (164 millions de dollars) de transactions DCEP ont eu lieu en Chine au cours des 12 derniers mois, ce qui pourrait être le premier pas vers la transformation de la Chine en une société sans espèce.

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader