Home > News > Standard Bank va gérer le premier nœud du réseau Hedera en Afrique

Standard Bank va gérer le premier nœud du réseau Hedera en Afrique

La plus grande banque d’Afrique par actifs tirera parti du DLT pour améliorer la rapidité et la transparence du trade transfrontalier

Hedera Hashgraph a annoncé hier qu’il s’était associé à la plus grande banque d’Afrique par actifs, le Standard Bank Group, pour établir le premier nœud du réseau Hedera en Afrique. Cette initiative permettra de numériser les processus de trade transfrontaliers et le Standard Bank Group a également rejoint le conseil d’administration de Hedera.

Les technologies blockchain et de grand livre distribué (DLT) ont été précédemment utilisées par le Standard Bank Group pour des cas d’utilisation tels que le règlement entre banques partenaires et les paiements en devises. Désormais, elles seront utilisées pour améliorer la rapidité et la transparence du trade transfrontalier.

Le DLT de Hedera supprime la nécessité d’un intermédiaire de confiance en garantissant la crédibilité et l’authenticité des données et en les partageant entre les deux parties impliquées dans une transaction. Cela améliorera considérablement l’efficacité des trades, permettant un règlement plus rapide.

Mance Harmon, PDG d’Hedera Hashgraph, a déclaré : « Nous assistons à une évolution, car les organisations et leurs partenaires commerciaux reconnaissent la valeur de l’exploitation conjointe du meilleur des grands livres distribués privés et publics. La Standard Bank a été un pionnier dans l’utilisation d’un DLT pour poursuivre sa mission de développement de plateformes permettant d’engager et de supporter les communautés et les entreprises partout où elles opèrent et de créer plus de valeur socialement, économiquement et environnementalement pour ces communautés ».

La Standard Bank rejoint également des entreprises telles que Boeing, Google, IBM, University College London et bien d’autres en tant que membres du conseil d’administration d’Hedera. Ces membres du conseil sont chargés de guider le développement de logiciels et la stratégie d’Hedera, ainsi que de gérer les premiers nœuds de son réseau.

Les stablecoins et autres devises numériques basés sur une plateforme DLT suppriment les difficultés liées aux transactions transfrontalières, comme le fait de devoir dépendre des réseaux bancaires. Ils permettent également aux entreprises de gérer plus facilement leurs propres besoins en liquidités et de suivre les transactions en réglant les paiements instantanément avec un niveau élevé de liquidité et de visibilité.

Ian Putter, responsable de la division DLT/Blockchain au sein du Standard Bank Group, a ajouté : « Alors que nous constatons un intérêt croissant pour les monnaies digitales des banques centrales (CBDC), la tokenization des actifs et l’utilisation des stablecoins, il est devenu de plus en plus évident que la numérisation des actifs aura un impact sur toutes les facettes de notre activité et nous devons planifier stratégiquement pour que ces pièces fonctionnent ensemble de manière transparente ».

Cette annonce fait suite à la nouvelle du mois dernier selon laquelle la technologie du Hedera Hashgraph sera mise à profit pour aider à surveiller les équipements de stockage au froid utilisés dans le déploiement des vaccins contre la COVID-19, afin de maintenir leur efficacité.