Actualités

First Block Capital lance un tracker basé sur la blockchain

0 Commentaire

First Block Capital a lancé le 10 octobre son premier tracker canadien : le Distributed Ledger Technology Adopters ETF. Il permettra aux investisseurs de miser sur les entreprises mondiales ayant choisi d’utiliser ou de créer des technologies liées à la blockchain et aux registres distribués. L’entreprise souhaite ainsi aider les traders professionnels à faire leurs choix pour investir au mieux dans ce domaine très nouveau.

 

First Block Capital a été lancé en 2017

Qu’est-ce que First Block Capital ?

First Block Capital se définit comme « la première entreprise déclarée du Canada pour les investissements en cryptomonnaies ». Innovante, l’entreprise souhaite simplifier l’accès aux investissements en cryptomonnaies et dans les entreprises de la blockchain. First Block Capital ne vise pas le grand public : la firme propose plutôt ses services à des utilisateurs avertis, ayant déjà investi dans d’autres actifs financiers.

Pour le lancement de son tracker « Distributed Ledger Technology Adopters ETF », First Block Capital a choisi NEO Exchange, une bourse basée à Toronto. Cette dernière profite d’une bonne réputation, affichant un but clair : « Mitiger les pratiques dangereuses et fournir de meilleures opportunités pour l’investisseur à long terme. » First Block Capital s’accorde donc un appui de choix pour montrer aux traders potentiels que les investissements en cryptos peuvent se faire de manière entièrement sécurisée.

Un tracker basé sur la blockchain

Rappelons d’abord ce que sont les trackers. Aussi appelés ETF en anglais, il s’agit de fonds indiciels cotés en bourse, qui répliquent la performance d’un indice. Ils peuvent être liés à des places de marché (comme le Dow Jones), mais aussi à des secteurs (l’industrie pharmaceutique, las nouvelles technologies…) et à des matières premières. Le tracker « FBC Distributed Ledger Technology Adopters », listé sous le symbole FBCN sur NEO Exchange, permet d’investir dans des entreprises situées partout dans le monde qui utilisent, développent, investissent ou fournissent les technologies liées aux registres distribués.

Il s’agit du premier tracker canadien lancé par First Block Capital. Selon leur communiqué de presse, le FBCN permettra aux investisseurs d’ « accéder à notre expertise unique dans le secteur de la blockchain et d’être exposés aux opportunités liées non seulement aux innovateurs digitaux, mais aussi aux sociétés de premier ordre qui utilisent ces technologies ». Ce n’est pas un coup d’essai pour l’entreprise, qui avait déjà lancé son FBC Bitcoin Trust, un fonds d’investissement en Bitcoins en septembre 2017.

Parier sur les entreprises de la blockchain : une évidence pour First Block Capital

Miser sur l’avenir

Si le Canada reste plus frileux que la moyenne quand il s’agit d’intégrer les cryptomonnaies à ses systèmes, de nombreuses initiatives privées innovent cependant dans ce domaine. Et ce n’est pas pour rien : selon First Block Capital, 10 % du PIB domestique mondial sera hébergé sur une technologie liée à la blockchain d’ici à 2027. Pour beaucoup, la révolution blockchain ne se limite donc pas au Bitcoin (BTC) ou aux autres monnaies virtuelles. C’est tout un système de partage de données qui est repensé.
Pour First Block Capital, l’avenir est clair : l’entreprise proposera prochainement un fonds indiciel pour les cryptomonnaies, qui permettra de suivre les performances de tokens principaux pour mieux prévoir ses investissements.

First Block Capital lance un tracker basé sur la blockchain
5 (1 vote)

Ajoutez un commentaire

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.