Un géant d’Asie du Sud-Est rejoint le RippleNet

Logo de RippleLabs. Ripple continue d'agrandir son RippleNet avec CIMB Group
RippleLabs continue sa progression dans le secteur des paiements internationaux.

A défaut de pouvoir s’extasier sur la montée en puissance de la valeur de votre portefeuille en cryptomonnaie, prenons le temps de revenir sur le dernier ajout au RippleNet : CIMB Group, un leader en Asie du Sud-Est.

Expansion constante du RippleNet

Durant toute l’année 2018, Ripple (XRP) a œuvré d’arrache-pied pour agrandir son réseau RippleNet et convaincre de plus en plus d’intermédiaires financiers. Certes, c’est un travail interminable mais on peut dire que l’entreprise RippleLabs a réalisé quelques belles prises. A côté de grands noms déjà connus comme Santander, American Express ou Crédit Agricole se sont ajoutés d’autres institutions de poids telle la PNC Bank aux États-Unis.

CIMB Group vient donc compléter la petite collection de Ripple. L’entreprise est d’origine malaisienne et est la cinquième plus grosse banque d’Asie du Sud-Est. L’annonce officielle de l’inclusion de CIMB Group a été faite il y a quelques semaines déjà via le blog de Ripple.

Impacts pratiques de l’ajout de CIMB au RippleNet

Le partenariat entre CIMB et Ripple a pour but principal de permettre les paiements transfrontaliers instantanés entre les différents marchés où CIMB Group est présent. Au vu de la mondialisation galopante, le fait d’attendre plusieurs jours pour recevoir un virement international avec des frais parfois exorbitants est en effet complètement absurde. Selon la Banque Mondiale, les transferts d’argent vers l’Asie du Sud-Est représentent 120 milliards de dollars en 2018. Il y a donc là un sérieux besoin.

La technologie Ripple sera donc utilisée initialement pour perfectionner le produit Speedsend, déjà offert par CIMB, en élargissant notamment les possibilités de transferts instantanés à des territoires comme les États-Unis, l’Australie, le Royaume-Uni ou encore Hong Kong.

Les CEO de RippleLabs et CIMB Group officialisent l'entrée du dernier sur le RippleNet
L’arrivée de CIMB Group sur le RippleNet est dorénavant officielle.

Brad Garlinghouse, CEO de Ripple et son homologue chez CIMB Group, Tengku Dato’ Sri Zafrul Aziz, ont tous deux salué le partenariat et souligné les bénéfices mutuels de l’accord.

Dans le futur, l’accord avec Ripple pourrait porter ses fruits et s’étendre à d’autres projets de CIMB Group.

Le jeton XRP prend-il son indépendance ?

L’expansion du RippleNet est toujours une bonne nouvelle pour le jeton XRP qui doit tenir son rang par rapport au Stellar Lumens (XLM) ou à d’autres comme la devise Ethereum (ETH), dépassée il y a peu.

Le XRP est notamment utilisé par certains membres du RippleNet pour résoudre leurs problèmes de liquidités transfrontalières, en particulier dans les économies émergentes. C’est le produit connu auparavant sous le nom de xRapid mais qui est maintenant intégré à l’offre globale du RippleNet.

Néanmoins, nous avons senti une volonté de laisser le jeton XRP évoluer en dehors du carcan Ripple ces derniers mois. Au-delà d’une différenciation visuelle avec, entre autres, la mise en avant des deux logos distincts, le XRP s’est insinué dans des secteurs où on ne l’attendait pas. Le jeton de Ripple commence véritablement à gagner du galon en temps que devise digitale à part entière.

C’est une excellente nouvelle pour l’avenir car cette polyvalence couplée avec l’aura de RippleLabs en tant qu’entreprise établie et solide sont deux atouts indéniables. Certes, le cours du jeton XRP est loin du seuil symbolique de 3 dollars mais la crypto-monnaie s’est montrée plutôt robuste dans un marché adverse depuis quelques semaines.