Home > News > Un influenceur Instagram inculpé pour une arnaque aux Bitcoins de 2,5 millions

Un influenceur Instagram inculpé pour une arnaque aux Bitcoins de 2,5 millions

Jay Mazini, une personnalité des réseaux sociaux, a utilisé de fausses confirmations de virement pour inciter ses abonnés à lui envoyer leurs Bitcoins.

Jebara Igbara, plus connu sous son pseudo Instagram Jay Mazini, a été accusé de fraude électronique pour avoir volé des Bitcoins à ses followers selon un communiqué de presse du ministère de la Justice (DOJ) hier.

L’influenceur prétendait avoir une valeur nette de 33 millions de dollars et partageait régulièrement avec ses près d’un million d’adeptes des vidéos censées le montrer en train de distribuer de grosses sommes d’argent à des inconnus.

À partir de janvier de cette année, Igbara a commencé à proposer d’acheter des Bitcoins jusqu’à 5 % au-dessus du prix du marché par le biais des réseaux sociaux. L’un de ses posts Instagram indiquait : « J’achète des Bitcoins à 60 000 $ américains. Beaucoup de gens demandent pourquoi je surpaye le jeton en l’achat à un prix au-dessus du prix du marché, il y a une raison. Premièrement, je ne peux pas acheter sur certaines plateformes d’échange. Deuxièmement, j’investis. Si quelqu’un doit vendre, envoyez-moi un message direct ».

Lorsque les victimes acceptaient de faire affaire avec lui, il leur envoyait une capture d’écran apparente de son compte TD Ameritrade pour montrer qu’un virement était en cours et les inciter à envoyer leurs Bitcoins. Cependant, les transferts ne sont jamais arrivés et dans au moins un cas, les relevés bancaires ont montré qu’il n’y avait pas suffisamment de fonds sur le compte d’Igbara pour avoir effectué le virement bancaire indiqué.

Le directeur adjoint chargé du FBI, William F. Sweeney, a déclaré : « Comme nous l’affirmons, le personnage d’Igbara sur les réseaux sociaux a servi de toile de fond pour inciter les victimes à lui vendre leurs Bitcoins à des prix attrayants mais exagérés. Un coup d’œil dans les coulisses a toutefois révélé que les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être. Les transactions en Bitcoins effectuées par Igbara avec ses victimes n’avaient rien de philanthropique. Une recherche rapide sur Internet aujourd’hui révèle une image totalement différente de cet escroc multimillionnaire ».

Igbara gagnait la confiance de ses victimes en leur parlant via des appels vidéo et en leur envoyant des documents KYC tels que des photos de son passeport. Une victime, qui a perdu environ 750 000 $ aux mains d’Igbara, a déclaré : « Ce type vole les gens face à face et je pense que la raison en est que lorsque vous volez pendant longtemps… vous pensez que c’est si facile que vous laissez de nombreuses traces ».

Le DOJ allègue qu’Igbara a volé au moins 2,5 millions de dollars de Bitcoin à ses victimes et il risque jusqu’à 20 ans de prison s’il est reconnu coupable.

L’agent spécial en charge de l’IRS Criminal Investigation (CI), Jonathan D. Larsen, a mis en garde le public : « Acheteur, méfiez-vous lorsque vous effectuez des achats de Bitcoins ou de toute autre crypto-monnaie sur les réseaux sociaux… Soyez toujours sur vos gardes et ne devenez pas la proie de ces combines de crypto-monnaies ».

Tags: