Un joueur d’échecs de renommée mondiale soutient le Bitcoin

Garry Kasparov pense que les crypto-monnaies, en particulier le Bitcoin, contribueront au soutien du droit à la vie privée

Image d'échiquiers sur des tables
Au-delà de sa carrière dans les échecs, Kasparov est aussi un écrivain et un activiste politique

Garry Kasparov, le joueur d’échecs le plus célèbre du monde, a exprimé son soutien pour la technologie des crypto-monnaies et de la blockchain.

Kasparov estime que les technologies sont la solution au besoin de protection de la vie privée sur les marchés financiers.

Il a révélé son soutien dans une interview avec Roger Huang, collaborateur de Forbes, hier, lorsqu’il a expliqué qu’il pensait que l’utilisation des crypto-monnaies présentait de multiples avantages.

« L’avantage des Bitcoins est que vous connaissez exactement le nombre de pièces qui seront émises – le nombre magique des 21 millions » a déclaré Kasparov en référence au nombre total de tokens de Bitcoins (BTC) qui doivent être minés.

« Mais quand vous regardez de l’autre côté, la Fed par exemple, vous ne savez jamais combien de billions de dollars apparaîtront demain sur le marché qui endommageront vos économies ».

En tant que président de la Fondation des droits de l’homme, une organisation qui utilise la technologie et les innovations numériques pour protéger les libertés fondamentales des individus qui sont menacés, Kasparov estime également que la technologie de la blockchain et les crypto-monnaies comme le Bitcoin sont des « choix naturels » lorsqu’il s’agit de protection contre les atteintes à la vie privée et aux droits de l’homme.

Kasparov a déclaré que la montée en popularité du Bitcoin et d’autres crypto-monnaies et de la technologie de la blockchain était inévitable car elle est une « réponse au déplacement du pouvoir des individus vers les Etats ou d’autres institutions qui peuvent agir sur notre vie privée sans notre consentement ».

L’influence de la technologie de la blockchain a même atteint la communauté des échecs avec un match d’échecs entre le fondateur d’Algorand, Silvio Micali, et le grand maître Sergey Karjakin enregistré sur la blockchain.

Kajakin, tout comme Kasparov, a exprimé son intérêt pour les crypto-monnaies ainsi que pour la technologie sous-jacente. Micali pense qu’Algorand, qui est une blockchain de preuve d’enjeu, pourrait également être utilisé pour favoriser une plus grande adoption des échecs.

Algorand fait également partie de la Blockchain Game Alliance (BGA), une importante association blockchain dans le domaine des jeux.

Le directeur du programme de marketing de la société, Shamir Ozery, pense que ce partenariat aidera à l’adoption généralisée de la technologie de la blockchain dans l’industrie du jeu.

« Notre partenariat avec la BGA est l’occasion de mieux faire connaître les technologies de la blockchain et d’encourager leur adoption en mettant en évidence leur potentiel pour favoriser de nouvelles façons de créer, publier, jouer et construire des communautés fortes autour des jeux » a écrit Ozery.

Les crypto-monnaies ont également la faveur des équipes et associations sportives. Certaines équipes de football en Europe travaillent avec des « Fan Tokens » pour collecter des fonds et organiser des discussions sur l’avenir des paris sportifs en ligne en crypto-monnaies.

Traduit par Carolane de Palmas 

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader