Un producteur de saumon norvégien rejoint la blockchain alimentaire d’IBM

Kvarøy Arctic sera bientôt en mesure de fournir des informations détaillées sur ses saumons à ses consommateurs

Un chef préparant un morceau de saumon
En tant que produit haut de gamme, le saumon est l’un des aliments les plus exposés au risque de fraude.

Kvarøy Arctic, un producteur de saumon d’élevage basé en Norvège, est la dernière entité à rejoindre le Food Trust d’IBM, la solution de chaîne d’approvisionnement du géant de la technologie construite sur une blockchain et dédiée à l’industrie alimentaire.

Kvarøy Arctic est le fournisseur de nombreux restaurants et détaillants au Canada et aux États-Unis. Il utilisera désormais la technologie de la blockchain pour fournir aux restaurants et aux clients des informations complètes sur le lieu d’élevage et la manière dont ses produits sont cultivés.

Interrogé sur ce partenariat, Raj Rao, directeur général du Food Trust d’IBM, a déclaré qu’il s’agissait d’un moyen de « promouvoir la transparence et la durabilité dans les chaînes d’approvisionnement au niveau des produits de la mer ».

Les entreprises acheteuses et les consommateurs peuvent désormais scanner les codes QR pour accéder aux informations concernant l’origine des saumons élevés par Kvarøy Arctic.

Au-delà des descriptions, les clients pourront bientôt accéder à des images décrivant les conditions dans lesquelles le saumon a été produit, ce qui inclut la population et la densité des habitats dans lesquelles il a été élevé. Ils peuvent également voir leur âge, la date de récolte et des informations sur le parcours d’approvisionnement des produits depuis leur source jusqu’aux rayons des supermarchés.

Le producteur de saumon collabore également avec BioMar, son fournisseur d’aliments, pour fournir des données supplémentaires sur la chaîne d’approvisionnement au projet.

Kvarøy Arctic a observé qu’au cours des trois derniers mois, il y a eu une augmentation significative de la demande de fruits de mer frais aux États-Unis. Le producteur a révélé qu’il a effectué des expéditions d’une valeur deux fois supérieure au volume prévu.

Espen Braathe, représentant du Food Trust d’IBM, a déclaré que les aliments de qualité supérieure attirent davantage de cas de fraude que les autres produits de consommation. Selon lui, « lorsqu’il y a un prix supérieur dans les aliments, la prime pour la fraude augmente ».

Dans une étude menée par l’organisation environnementale à but non lucratif Oceana, les chercheurs ont découvert qu’un tiers de tous les produits de la mer ont été mal étiquetés aux États-Unis. En conséquence, les consommateurs paient souvent des prix élevés pour des produits de qualité inférieure à leur insu.

Alf-Gøran Knutsen, PDG de Kvarøy Arctic, pense que la blockchain peut contribuer à réduire les cas de fraude dans l’industrie des produits de la mer.

« La blockchain est l’avenir lorsqu’il s’agit de mettre fin aux fraudes dans l’industrie des produits de la mer. La technologie suit un niveau de détail qui nous aide à réduire le gaspillage alimentaire afin de pouvoir nourrir plus de personnes dans le monde » a déclaré Knutsen.

Le Food Trust d’IBM est un réseau de professionnels de l’industrie alimentaire qui sont connectés par un enregistrement partagé des données du système alimentaire. Ce système permet aux entreprises d’accroître la sécurité et la fraîcheur des aliments, de travailler sur l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement, de minimiser le gaspillage et d’améliorer leur réputation.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader