Un Texan est accusé de fraude au COVID-19

Joshua Thomas Argires fait l’objet de plaintes pénales pour avoir prétendument menti à une institution financière, pour fraude bancaire et électronique et pour transactions monétaires illégales 

Image d’un homme dans un tribunal américain
Argires aurait utilisé des fonds de secours destinés aux petites entreprises vers des investissements en crypto-monnaies et pour un usage personnel

Un homme du Texas a été inculpé hier par le procureur du district sud du Texas. Des rumeurs suggèrent qu’il a frauduleusement déposé des demandes de prêt pour 1,1 million de dollars par le biais du programme de protection des salaires (PPP) en prétendant qu’il avait besoin de fonds de secours en raison de la pandémie de coronavirus. Cependant, les fonds ont servi à acheter des crypto-monnaies.

Un communiqué de presse du ministère de la justice sur son site internet révèle que Joshua Thomas Argires, 29 ans, de Houston, est actuellement poursuivi pour fausses déclarations à une institution financière, fraude électronique, fraude bancaire et transactions monétaires illégales. Il a été arrêté lundi, et a déjà fait une première apparition devant le juge Peter Bray, un magistrat américain.

La Small Business Administration (SBA) accorde des prêts pour fournir une aide COVID-19 par le biais d’un PPP dans le cadre de la loi CARES (Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security Act).

Le communiqué de presse révèle qu’Argires a soumis deux demandes frauduleuses de prêts PPP à des banques assurées par le gouvernement fédéral. Argires a soumis l’une de ces demandes au nom d’une entité appelée Texas Barbecue, tandis que l’autre a été soumise pour une société appelée Houston Landscaping.

Argires a affirmé que ces deux sociétés comptaient de nombreux employés et, par la suite, des centaines de milliers de dollars de dépenses salariales.

La plainte allègue qu’aucune des deux sociétés n’a d’employés ou ne paie des salaires qui correspondent aux montants demandés dans les demandes de prêts PPP. De plus, la plainte affirme que si ces deux prêts ont été accordés, aucun d’entre eux n’a été utilisé pour payer des salaires ou d’autres dépenses, comme cela a été autorisé.

Au lieu de cela, les fonds destinés à Texas Barbecue ont été versés dans des avoirs en crypto-monnaies, tandis que les fonds destinés à Houston Landscaping sont restés sur un compte bancaire et ont été lentement épuisés par des retraits aux distributeurs automatiques.

La loi CARES a été promulguée le 29 mars de cette année pour fournir une aide financière immédiate aux Américains qui luttent contre la pandémie de coronavirus. La loi est autorisée à fournir jusqu’à 349 milliards de dollars en prêts-subventions aux petites entreprises pour le maintien de l’emploi et d’autres dépenses choisies dans le cadre du PPP. En avril, le Congrès a autorisé un financement supplémentaire de 300 milliards de dollars dans le cadre du PPP.

Le PPP accorde aux petites entreprises et autres organisations des prêts d’une durée de deux ans et à un taux d’intérêt de 1 %, à condition qu’elles répondent à certains critères. Les entreprises sont tenues d’utiliser le produit du prêt PPP pour couvrir les coûts salariaux, les intérêts hypothécaires, le loyer et les services publics.

Traduit par Carolane de Palmas 

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader