Une erreur de titre nuit à la réputation des fabricants de portefeuilles

Une confusion éditoriale a eu des conséquences néfastes pour une société de portefeuille numérique dans la sphère en ligne.

Il a été rapporté que par erreur la marque avait été décrite comme Trezor au lieu de Ledger.
Trezor, une marque de portefeuille numérique, se remet d’une série de fausses nouvelles affirmant que la société avait récemment licencié ses travailleurs.

Un petit malentendu à l’origine d’un épisode de désinformation a considérablement affecté la réputation en ligne d’un créateur de portefeuilles pour crypto-monnaies.

Un flash spécial de CCN a rapporté par erreur que la mauvaise entreprise avait licencié environ 10 % de ses travailleurs. L’erreur éditoriale s’est produite dans le titre lui-même désignant Trezor au lieu de Ledger.

Les deux marques sont des fabricants de portefeuille électronique pour crypto-monnaies.

Par la suite, les sites d’information, les comptes-rendus des médias sociaux, les robots et les flux ont immédiatement commencé à faire circuler l’information. Le titre erroné s’est même retrouvé sur le site Yahoo ! News.

Si Yahoo ! News a publié une correction après que la confusion ait été clarifiée, plusieurs autres petites et moyennes entreprises de presse et médias sociaux n’ont pas encore fait de même. Cependant, la plupart des articles originaux qui ont été publiés sur le sujet ont été complètement supprimés.

Cette confusion a soulevé des discussions concernant la qualité ainsi que les normes éditoriales concernant les nouvelles ou les articles publiés qui sont liés à l’industrie des crypto-monnaies. Ce n’est pas la première fois que la désinformation circule largement dans le secteur. En mai dernier, un faux tweet envoyé par un compte Twitter prétendant être le PDG de BitMEX se plaignait des prix « trop élevés » des Bitcoins.

Bien que le compte ait changé de nom d’utilisateur peu après, de nombreux crypto-enthousiastes des tweet ont cru qu’il s’agissait d’un véritable message du PDG de la crypto-bourse lui-même. Une agence de presse de crypto-monnaies est même allée jusqu’à écrire un rapport à ce sujet.

Avant cela, en septembre 2019, les médias dédiés aux crypto-monnaies avaient également diffusé une news à partir d’un tweet sans rapport avec la crypto-monnaie.

Un journaliste de Bloomberg avait tweeté à propos de la NSA travaillant sur la « crypto-résistance quantique », le mot « crypto » faisant référence ici à la cryptographie. Cependant, de nombreux médias ont immédiatement sauté sur le tweet et ont commencé à écrire des articles erronés sur le fait que la NSA travaillait sur une crypto-monnaie.

Alors que toutes les formes de médias souffrent du risque de créer et de propager de fausses nouvelles, l’industrie de la crypto-monnaie semble être plus touchée par ce phénomène. Les propositions visant à atténuer l’apparition, ainsi que la diffusion, de fausses informations comprennent l’utilisation de l’intelligence artificielle pour signaler activement ces articles de presse et des appels à une réglementation plus accrue des médias pour l’industrie.

Traduit par Carolane de Palmas
FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader