Y-a-t-il un E-Dinar en circulation en Tunisie ?

La spéculation grandit à savoir quel pays sera le premier à lancer une version digitale de leur propre monnaie fiat. Sur ce sujet, vous avez peut être entendu parler de plus histoires qui se contredisent concernant un hypothétique e-Dinar ayant été distribué par la Tunisie. Qu’est-ce qui est vrai au sujet de cette monnaie ?

The facts about the reported e-Dinar

Image courtoisie de Shutterstock

Rapports concernant un E-Dinar

Des nouvelles en ligne ont récemment circulé concernant une nouvelle monnaie digitale tunisienne. Il se dit que son lancement aurait eu lieu sur la blockchain Universa. Elle est gérée par une start-up russe et le rapport semble provenir de l’agence d’information Tass dans ce pays.

Au départ, ces histoires sont parvenues par le biais de Alexander Borodich. Il est le fondateur et PDG d’Universa. Borodich a dit que “des billets digitaux ne peuvent pas être contrefaits” et auraient leurs propres filigrane digital.

Il a aussi fait remarquer que ce passage à la blockchain aurait un certain nombre d’autres bénéfices pour les autorités tunisiennes. Cela inclue la possibilité de rendre l’émission de nouveaux billets moins chère et plus facile. On a pu noter dans le passé que la monnaie digitale rend également la collecte de taxe plus aisée.

L’idée était de déplacer une partie de leurs réserves existantes sur la plateforme digitale. Les citoyens pourraient ensuite échanger leurs billets physiques contre des e-Dinars.

Le gouvernement tunisien nie l’information

Tout semblait très bien. Le problème est que le gouvernement tunisien est ensuite intervenu et a tout nié. Il a affirmé qu’il n’y a aucun lancement de e-Dinar de prévu.

La Banque Centrale de Tunisie (BCT) a publié une déclaration qui rejette tout les précédents rapports. Le rapport indique que le gouvernement porte “sa réflexion sur la digitalisation de l’économie” mais pas en termes de crypto-monnaie.

Il semble que la confusion provienne d’un événement intitulé le Forex Club of Tunisia. C’était un événement mis en place par une association indépendante, même si celle-ci semble aussi avoir quelques connexions avec la BCT.

Nous avons discuté ici du sujet des monnaies digitales au sein de banques centrales. Cela incluait manifestement une démonstration de la façon dont une monnaie digitale pourrait être mise en place par une entreprise privée. Cependant, il n’y a actuellement aucun contrat ni relation entre la start-up et la BCT.

Il semble donc que le terme de Tunisie et la possibilité de voir naître un e-Dinar aient été sortis de leur contexte.

Quel sera le 1er pays à sortir une crypto-monnaie fiat ?

Si la Tunisie n’est pas le premier pays à dévoiler une version digitale de sa propre monnaie fiat, alors quel pays le sera ? Mike Nogovratz a récemment parlé du retard pris par le dollar américain par rapport à la course à la blockchain entreprise par la Chine. D’autres noms fréquemment mentionnés dans ce contexte sont l’Inde, la Russie et la Corée du Nord.

Le temps nous dira lequel de ces pays sera le premier à se lancer. Ou bien si l’on verra un autre pays les dépasser. En tout cas, pour le moment, les rapports sur un e-Dinar n’étaient qu’une fausse alerte.