Altcoins : les cryptomonnaies alternatives au Bitcoin gagnent en popularité

Bitcoin vs altcoins : la course à la popularité

La création du Bitcoin par Satoshi Nakamoto en janvier 2009 a permis de découvrir le potentiel de la blockchain et d’un nouveau fonctionnement monétaire. Après la création du Bitcoin, des cryptomonnaies alternatives appelées altcoins sont apparues. Sur Coinlist, tu es en quelque sorte dans la « maison » des altcoins. On te donne, ici, la possibilité d’approfondir tes connaissances sur plus de 50 altcoins différents. Grâce à notre information détaillée sur les devises digitales, tu pourras suivre les cours des altcoins, leurs origines, découvrir les meilleurs altcoins wallets et en apprendre plus sur les altcoins faucets. De plus, nos revues sur les altcoins te permettront de développer une stratégie personnelle pour investir dans les crypto-monnaies.

Les origines des altcoins

Le code du Bitcoin est open source. Après sa création, des programmateurs se sont mis en tête d’optimiser sa blockchain. N’arrivant pas à s’entendre sur la manière de procéder pour améliorer le Bitcoin, des développeurs ont alors conçu en 2011 le tout premier altcoin : le Namecoin (NMC).

Dans la même période, d’autres altcoins ont été créés pour modifier certains paramètres de la blockchain du Bitcoin, comme le temps requis pour créer de nouveaux blocs ou bien encore la récompense accordée aux mineurs. C’est dans ce contexte que GeistGeld (GG), iXcoin (IXC) et les autres premières alternatives Bitcoin sont apparues sur le marché.

En octobre 2011, après avoir constaté que le Bitcoin et les altcoins GPU étaient très coûteux à miner, Charlee Lee a inventé le Litecoin (LTC), une cryptomonnaie différente du Bitcoin. Il souhaitait notamment créer une monnaie virtuelle capable de résoudre les transactions plus rapidement. En faisant appel à des cartes graphiques moins énergivores de type CPU, le Litecoin est devenu un concurrent redoutable des altcoins gpu mining pools.

Quelle est la différence entre altcoin et cryptomonnaie ?

Les altcoins sont tout bonnement toutes les cryptomonnaies qui ne sont pas Bitcoin. Les alternatives Bitcoin ont un nombre distinct de coins en circulation et une limite maximale de tokens pouvant être émis. D’ailleurs, on peut facilement identifier les plus populaires en étudiant leur capitalisation de marché. Enfin, il existe de nombreuses distinctions altcoins vs BTC notamment dans les protocoles de minage.

Nous avons préparé une table comparative altcoins vs Bitcoin pour te permettre d’en apprendre davantage sur les différences  entre les principales cryptomonnaies faisant partie du top 70 altcoins.

Tableau comparatif Bitcoin (BTC) Bitcoin Cash (BCH) Bitcoin Gold (BTG) Litecoin (LTC) Stellar (XLM)
Quantité maximale de jetons 21 millions 21 millions 21 millions 84 millions 103,8 milliards
Algorithme de minage SHA256 SHA256 Equihash Scrypt NA *
Type de minage ASIC ASIC GPU ASIC NA *
Croissance maximale observée en 2017 1 200 % 2 000 % 350% 9 500 % 24 000 %
Temps de calcul d’un bloc 10 minutes 10 minutes 10 minutes 2,5 minutes 5 secondes
Plateforme d’achat Acheter du Bitcoin Acheter du Bitcoin Cash Acheter du Bitcoin Gold Acheter du Litecoin Acheter du Stellar

* Nous avons inclus le Stellar Lumens dans ce tableau comparatif même si cet altcoin fait appel à une technologie différente de la blockchain du Bitcoin. Le XLM n’a pas besoin d’être miné.

Comment sont créées les altcoins ?

Certaines cryptodevises alternatives Bitcoin, comme le Bitcoin Cash (BCH), ont été créées par des scissions que l’on appelle fork.

Un fork est une altération ou d’une modification du code qui régit la blockchain ou la chaîne de blocs. On distingue les soft forks qui sont des modifications compatibles avec les transactions existantes des hard forks qui débouchent généralement sur la création d’une nouvelle cryptomonnaie.

Tu peux retrouver cette définition dans notre dictionnaire à destination de l’investisseur en cryptomonnaie,

Ensuite, le minage est le processus qui va permettre de développer la monnaie en créant de nouveaux tokens virtuels grâce à la puissance de calcul générée par des ordinateurs. Bien qu’il soit possible à la fois de miner des cryptomonnaies et de miner du Bitcoin, les protocoles altcoins mining (PoW, PoS, etc.) sont très différents les uns des autres. D’ailleurs, certaines monnaies virtuelles, comme le Ripple (XRP) ne peuvent pas être minées, car les pièces sont détenues par la société mère. Si tu veux explorer toutes les particularités des meilleurs altcoins 2019, nous t’invitons à consulter la grande table des cryptos et à cliquer sur l’alternative bitcoin de ton choix. De cette façon, tu pourras apprendre comment acheter et miner les altcoins.

Comment se procurer des cryptomonnaies ?

Pour acheter du Bitcoin ou pour acheter des cryptomonnaies, il est possible de faire appel à différents courtiers ou broker comme eToro. Par ailleurs, un altcoin exchange comme Bitfinex permet d’échanger du Bitcoin contre certains altcoins ou encore d’acheter directement des cryptos à l’aide de monnaies fiat. Tu peux retrouver toutes les informations dans notre revue complète sur Bitfinex.

Quel est le rapport entre ICO et altcoins ?

Une nouvelle forme de levée de fonds se développe vitesse grand V : les Initial Coin Offerings (ICO). Dans ce nouveau système, des individus émettent des tokens ou des altcoins pour recueillir des fonds dans le but de développer de nouveaux produits qui répondent à des besoins spécifiques. Les ICO prennent fin au moment où les altcoins sont distribuées à tous les participants ayant contribué financièrement au projet.

L’Ethereum est-il également un altcoin ?

L’Ethereum est décrit comme un contrat intelligent de nouvelle génération et une plate-forme d’application décentralisée basée sur la technologie blockchain qui permet aux développeurs de construire et de déployer des applications décentralisées.

Altcoins
L’Ethereum n’est plus considéré comme un altcoin

Bien que l’Ethereum soit considérée comme une alternative bitcoin, certains experts sont d’avis que cette cryptomonnaie n’appartient plus à la catégorie des altcoins en raison du rôle important occupé par cet acteur au sein de l’industrie.

En effet, en matière de capitalisation de marché, l’Ether figure au deuxième rang du palmarès des monnaies virtuelles. D’ailleurs, il y a maintenant plus de 800 tokens ERC-20 qui ont été conçus à partir de la blockchain de l’Ethereum. Si tu veux trouver des comparaisons altcoins vs ethereum ou encore altcoins vs bitcoin, tu peux consulter notre page détaillée sur le Bitcoin (BTC) ou lire les sections individuelles sur Coinlist portant sur les alternatives bitcoin.

En résumé, les monnaies cryptographiques se divisent donc dans deux catégories distinctes : les altcoins et le Bitcoin. Les alternatives bitcoin sont très différentes les unes des autres et ne cessent d’évoluer. Nous t’invitons à te documenter sur les cryptodevises répertoriées dans notre tableau récapitulatif. Tu pourras ainsi prendre connaissance du potentiel technologique et financier de chaque cryptomonnaie pour créer ta propre altcoins list. Si tu veux mettre toutes les chances de ton côté, tu auras également la possibilité de consulter toute l’actualité de ces altcoins sur Coinlist.

Source de’image sélectionnée: Pixabay

Altcoins : les cryptomonnaies alternatives au Bitcoin gagnent en popularité
Noter cet avis

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.