Home > Altcoins > Monero
Monero logo
Monero (XMR)
...
échange 24h
...
échange 7 jours
...
Capitalisation du Marché
...
Monero est une crypto-monnaie décentralisée lancée en avril 2014. La plateforme permet la circulation d’unités digitales parmi un réseau opéré par des utilisateurs enregistrés. Des transactions sur le réseau Monero sont confirmées par un consensus réparti et sont enregistrés durablement sur la blockchain une fois leur confirmation.

Comment fonctionne Monero ?

Afin d’assurer une sécurité optimale, Monero utilise une gamme unique de signatures, un réseau de transactions confidentielles, et un grand nombre d’adresses furtives afin de déguiser ses origines, les montants, et destinations de toutes les transactions. Monero a été particulièrement apprécié pour ses dispositions en matière de discrétion. Le système utilisé par ses développeurs assure que les transactions sur la blockchain Monero ne puissent jamais être liées à aucune identité d’un utilisateur particulier. Cela a fait de Monero une proposition attirante pour les personnes intéressées à rester hors des radars, ou à éviter des problèmes tels que des attaques ransomware. Cela veut dire que Monero a aussi attiré des controverses, et il est devenu tout particulièrement associé au deep web, et à des activités qui, même si elles sont illégales, sont souvent considérées comme libertaires par nature par ceux qui s’impliquent dans celles-ci, ou aux idéologies politiques mêmes. Un autre aspect intéressant de Monero est le fait que son processus de minage est complétement égalitaire par nature, permettant à chaque personne tentant de miner Monero de leur accorder les mêmes chances. Les développeurs de cette crypto-monnaie ont refusé de conserver de quelconques participations sur Monero et ne comptent que sur des contributions et sur le soutien de la communauté pour continuer à développer davantage le projet.  Il y a plusieurs bons papiers blancs disponibles au sujet de Monero. Vous pouvez voir le papier original en anglais, écrit par Nicolas van Sabergagen en octobre 2013.  Le laboratoire de recherche Monero a également sorti et annoté une version du Cryptonote whitepaper. Et le chercheur Brandon Goodell a évalué les déclarations et mathématiques présenté dans le rapport Cryptonote dans un autre papier blanc, toujours en anglais.

Crypto-monnaies alternatives

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.