Comment miner des crypto-monnaies en 2018 ?

Miner de la crypto-monnaie, c’est quoi ? Il s’agit d’une méthode que certaines personnes qui cherchent à gagner de l’argent avec des crypto-monnaies privilégient. On peut simplement acheter du Bitcoin ou d’autres cryptodevises avec un site comme BitTrex pour les stocker sur un portefeuille hors ligne, puis les échanger avec Changelly par exemple lorsque les cours varient. Il est aussi possible de faire du trading de crypto-monnaies avec des courtiers comme eToro ou Avatrade, en misant sur le cours d’une crypto plutôt que sur les jetons (tokens). Lisez notre avis eToro 2018 et notre review de Changelly pour plus d’informations sur ces méthodes.

Il y a un autre moyen d’obtenir des pièces : il s’agit de miner des crypto-monnaies.

Miner de la crypto-monnaie, c’est quoi ? Il s’agit simplement d’une méthode qui permet de produire des pièces (tokens) avec son ordinateur. Certaines cryptodevises peuvent être minées. Par exemple, Bitcoin (BTC) ou Ethereum (ETH) sont produites en résolvant des problèmes complexes avec un ordinateur. Mais d’autres, comme le Ripple (XRP) ou l’EOS (EOS) ne peuvent pas être minées, car leur stock total est déjà préétabli.

La blockchain est la suite de transactions inaltérable sur laquelle sont basées les cryptodevises, elle est divisée en blocs de taille variable. Le minage consiste en la recherche d’une combinaison de clés d’un problème appelé hash, que le système de blockchain lui a envoyé. L’ensemble des combinaisons est essayé par le mineur jusqu’à la résolution d’un hash, qui forme le bloc. Cette résolution génère ensuite des récompenses (12.5 Bitcoins par bloc actuellement), aussi appelées gratuity pour le minage des crypto-monnaies.

Comment miner de la crypto-monnaie ?

Même s’il est possible de miner de la crypto-monnaie sur un iPhone par exemple, le fonctionnement des crypto-monnaies requiert une grande puissance de calcul afin d’opérer la sécurisation et le chiffrement des transactions. Les mineurs fournissent cette puissance de calcul en accordant aux réseaux un libre accès à leurs machines. Ce chiffrement est possible grâce à la Proof of Work (PoW) qui permet de confirmer chaque échange.

Avec la PoW, le premier mineur qui résout le problème mathématique posé est autorisé à créer le prochain bloc de la blockchain. La difficulté du problème est ajustée en temps réel, pour que chaque problème soit résolu (et chaque bloc créé) à intervalles réguliers. La blockchain se construit donc ainsi.

Pour la PoW, on utilise comme unité de puissance le nombre de combinaisons que le périphérique peut effectuer par seconde. Ainsi, on parle de 1KH/s pour un périphérique capable d’essayer 1000 combinaisons en une seconde, de 1MH/s pour un périphérique capable d’essayer 1 million de combinaisons par seconde et de 1GH/s pour les périphériques capables d’exécuter 1 milliard de combinaisons à la seconde.

Miner des cryptodevises ne peut donc pas se réaliser à la main, d’où la nécessité d’avoir un matériel informatique adéquat :

1. Miner à travers le CPU ou GPU

Miner avec le CPU reste le plus courant pour le Bitcoin

Le minage via Central Processing Unit (CPU) est celui qui utilise la puissance de calcul du microprocesseur de votre ordinateur pour obtenir des monnaies virtuelles. De nos jours, cette forme de minage n’est plus en vogue en raison de la complexité croissante des algorithmes et de la mémoire vive nécessaire à l’ordinateur.

Le minage via son Graphics Processing Unit (GPU) est celui qui utilise la puissance de calcul de la carte graphique d’un ordinateur. Miner des cryptos avec sa carte graphique est adapté à un traitement intensif, car elle possède généralement un grand nombre de cœurs. Les GPU les plus courants sont la Nvidia GTX 1080 Ti ainsi que la Nvidia GeForce GTX 1070. Il faut cependant s’assurer d’avoir assez d’énergie pour les faire tourner, 750 watts au minimum. La carte-mère joue aussi un rôle : elle doit avoir suffisamment de ports.

Côté logiciels, les plus courants restent CG Miner et Bitcoin Miner pour miner des crypto-monnaies avec un PC. Pour miner de la crypto-monnaie avec Mac, on préférera RPC Miner. Il n’y a pas de différence majeure entre PC et Mac, c’est la puissance du matériel qui prime. Notez qu’il est aussi possible de miner des crypto-monnaies avec une PS4 ou de miner des crypto monnaies avec un smartphone, mais que cela n’est plus rentable en 2018. Enfin, si on vous dit qu’il est possible de miner de la crypto avec votre browser (navigateur), ne le croyez pas : la puissance n’est pas suffisante.

2. Pool de minage et cloud mining

Miner avec le Cloud : une solution pour miner des crypto-monnaies sans matériel

Dans un Pool, vous mutualisez les efforts de votre périphérique de calcul en l’associant avec d’autres mineurs dans l’optique de dénicher facilement le bon hash. Le pool pour miner des crypto-devises est une solution efficace quand on n’a pas une très grande puissance de calcul. Le nombre de mineurs d’un pool peut varier, mais il reste peu important, car les gains générés sont distribués selon la puissance de calcul apportée par chacun.

Notez cependant que pour le BTC, les récompenses données aux mineurs sont divisées par deux tous les quatre ans environ. Certains pools prennent également des frais élevés sur les résultats, jusqu’à 4 %. L’avantage de la méthode reste que l’équipement requis pour miner est bien moins pointu. Si vous disposez uniquement d’un PC classique de type gamer, cela devrait suffire.

Le cloud mining est vivement conseillé pour ceux qui ne disposent pas de l’infrastructure ou du matériel de minage performant. Le cloud mining consiste à contracter auprès d’un service de serveur en ligne la location à distance de matériel adéquat. Les services de cloud mining les plus populaires sont entre autres MinerGate et Genesis Mining. Ils permettent de miner des crypto-monnaies sans matériel.

Un peu perdu ? Consultez notre dictionnaire sur les crypto-monnaies.

Miner = obtenir des crypto-monnaies gratuitement ?

Si à première vue miner des crypto-monnaies permet de générer des pièces gratuitement, c’est en fait plus complexe. Une fois la machine payée, le plus gros frais engagé pour miner de la crypto-monnaie avec son PC reste l’électricité. En moyenne, miner un Bitcoin en France revient à près de 7 000 euros d’électricité. Sachant qu’un Bitcoin s’échange en octobre 2018 à moins de 5 000 euros, on comprend vite que pour un particulier, ce n’est vraiment plus rentable.

À cela peuvent s’ajouter les coûts associés à l’installation du logiciel de minage, et le prix de l’inscription à un pool de minage. Il faut donc être particulièrement vigilant à la rentabilité avant de commencer à miner de la crypto monnaie avec son CPU.

Rentabilité de miner des crypto-monnaies : comment la calculer ?

Calcul de la rentabilité pour miner des crypto-monnaies : une première étape nécessaire

Si vous voulez devenir un mineur de crypto-monnaie, rappelez-vous que cette tâche consistera à louer votre puissance informatique à un réseau afin qu’il puisse valider les transactions de la monnaie cryptographique. Quelle serait donc la contrepartie d’une telle opération ?

Avant de trouver la rentabilité du minage et les meilleurs placements en France en 2018, il faut maîtriser certains facteurs-clés. Il y a d’abord le ratio hashage qui représente le nombre d’équations que le matériel informatique peut résoudre. Il faut aussi considérer le degré de difficulté pour générer un bloc. D’autres paramètres entrent également en jeu comme les frais de pool et la consommation énergétique.

De même, il est à relever que la durée du minage est essentielle pour engranger des gains. Par conséquent si vous voulez gagner plus de crypto-monnaies, vous devez sans doute miner durant une longue période.

Le choix de la monnaie à miner représente un facteur à ne pas négliger, car toutes les crypto-monnaies n’ont pas la même rentabilité. De plus, puisque le cours des crypto-monnaies est volatil et fluctue en permanence, il n’est pas rentable de ne miner qu’une seule crypto-monnaie, il faut donc choisir les meilleures cryptos à miner en 2018.

Des frais supplémentaires peuvent aussi s’appliquer à la conversion des monnaies cryptographiques en monnaie fiduciaire comme le dollar ou l’euro.

En résumé, le calcul de la rentabilité du minage se base sur beaucoup de paramètres. Toutefois, il existe des sites qui proposent un calculateur de profits de minage.

Miner des cryptos : et les virus ?

Comme pour toute installation sur son ordinateur, il est possible d’attraper un virus en minant des cryptos. Mais comme pour les autres pratiques, retenez que si vous vous cantonnez à des sites connus et testés, ainsi que des logiciels pour miner de la crypto-monnaie réputés, il y a très peu de risques d’installer un virus.

Au final, le risque le plus élevé quand il s’agit de miner des crypto-monnaies, c’est surtout l’impact écologique. À l’heure actuelle, le minage de BTC consomme autant d’énergie qu’un pays entier, même si BTC est plus économique que les banques. Les experts travaillent donc à « dépolluer » cette industrie. En attendant, essayez de privilégier les énergies vertes si vous minez des crypto devises.

Que se passe-t-il après le minage ?

Lorsque vous minez des cryptodevises, les pièces générées sont envoyées directement sur votre portefeuille pour crypto-monnaies. Attention, certains pools de minage ne versent les récompenses que périodiquement.

Pour stocker vos tokens, diverses méthodes s’offrent à vous. Vous pouvez utiliser un portefeuille Bitcoin (wallet) à installer sur votre PC, comme Electrum. Mais le mieux reste de stocker vos pièces hors ligne, afin qu’elles soient entièrement sécurisées. Pour cela, des wallets « en dur » existent, comme Trezor. Il est aussi possible d’utiliser un « paper wallet », qui tient sur une feuille de papier, ou bien même un « brain wallet », basé uniquement sur votre mémoire !

Comment miner du Bitcoin et des altcoins ?

Comment miner une crypto-monnaie précise ? Comme vous le verrez dans notre guide qui explique comment miner du Bitcoin, le minage de Bitcoin reste le minage le plus connu et le plus simple. Le mieux est de rejoindre un pool de mining, car miner du Bitcoin seul n’est vraiment plus rentable pour un particulier. Pour miner de l’Ethereum, le procédé est très similaire, sauf qu’on utilise l’algorithme ethash, plutôt que le SHA-256. Pour le Monero (XMR), c’est un peu différent : vous devrez utiliser le logiciel Minergate ou vous inscrire dans un pool.

Quels sont les avantages et inconvénients de miner des crypto-monnaies ?

Miner des cryptos a des avantages et des inconvénients

Le minage est une activité de moins en moins lucrative en raison d’une compétitive virulente.

En effet, afin d’avoir la chance de résoudre le plus grand nombre de hash, il faut des outils informatiques offrant les meilleures puissances de calcul. Miner nécessite donc de lourds investissements. Aujourd’hui pour miner du Bitcoin par exemple, il vaut mieux posséder des mineurs ASIC, chers et uniquement dédiés à cette tâche, et à l’algorithme 256 du Bitcoin. Si avec les mineurs dédiés vous ferez plus de profits, vous ne pourrez pas les utiliser malheureusement pour d’autres monnaies ou à d’autres usages. De plus un changement d’algorithme de la monnaie rendrait obsolète votre matériel.

Si vous avez fait plutôt le choix des cartes graphiques, il vous en faudrait de puissantes pour atteindre la puissance de calcul d’un mineur dédié. Toutefois, contrairement aux mineurs dédiés vous pourrez revendre votre matériel ou lui allouer d’autres tâches.

Le minage n’est pas toujours une activité sans risque, il peut faire l’objet d’une interdiction dans certains pays.

Malgré les complexités liées à cette activité, avec l’avènement médiatique du Bitcoin, le nombre des mineurs est croissant, entraînant une décroissance du profit et une professionnalisation de cette activité.

Pour conclure

Cela vaut-il encore le coup de miner des crypto-monnaies ? Miner de la crypto-monnaie avec un logiciel est difficilement abordable en 2018, mais il reste tout à fait possible de rejoindre un pool de minage. Cela dit, cela vous occasionnera quand même des frais importants. Il faut donc bien réfléchir avant de se lancer et privilégier les solutions pour miner de la crypto-monnaie avec un software partagé.

FAQ

Miner ou acheter des crypto-monnaies, que privilégier ?

Pour un particulier sans équipement performant, on privilégiera l’achat de crypto-monnaies, qui reste bien plus rentable et ne nécessite pas de connaissances particulières. 

Miner des crypto-monnaies : légal ou pas ?

Il est tout à fait légal de miner des crypto-monnaies en France, mais aussi dans tous les autres pays du monde.

Dois-je déclarer mes gains en crypto-devises ?

Selon la loi française, vous devez déclarer vos gains en cryptos pour payer des taxes. En Belgique, les gains sont exonérés d’impôt sur les revenus s’ils sont réalisés hors du cadre professionnel. Au Canada, vous devrez déterminer s’il s’agit de “gains d’entreprise” avant de déclarer. L’idéal est de vérifier régulièrement les loi concernant les altcoins, car elles évoluent vite et peuvent changer d’un pays à l’autre.

Miner de la crypto-monnaie, rentable ?

Pour le minage de Bitcoins, seulement si vous êtes déjà équipé et que vous avez un moyen de réduire votre facture d’électricité. Pour les altcoins, cela varie. 

Rate this post

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.